Daniel Cohn-Bendit est l'invité du grand entretien à 8h20.

A quelques heure du remaniement gouvernemental, Daniel Cohn-Bendit est l'invité du grand entretien. L'ancien député européen, qui a refusé "d'un commun accord" avec Emmanuel Macron prendre la suite de Nicolas Hulot après la démission du ministre de la Transition écologique, estime être plus utile en restant "libre", tout comme le ministre démissionnaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour autant, s'il n'est pas étonné par cette démission, Daniel Cohn-Bendit regrette cet abandon, alors que tout ne peut pas être fait "en un an" et que lui appelle à faire confiance en la majorité actuelle. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

L'ancien politique, qui plaide pour la nomination de Pascal Canfin, affirme que ce dernier, même s'il n'est pas "un poids lourd" médiatique, pourra faire un bon ministre, notamment parce qu'il maîtrise les problématiques de taxation écologique.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Sur les élections européennes, Daniel Cohn-Bendit ne pense pas à une vague verte, mais pense qu'il faudra travailler avec le gouvernement actuel et composer avec la société contradictoire qui est prête au changement, dès lors que ce changement n'implique pas de contraindre le mode de vie des citoyens.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

  • Légende du visuel principal: Daniel Cohn-Bendit © Radio France / Anne Audigier
Les invités
Thèmes associés