Stanislas Dehaene, neuroscientifique, titulaire de la chaire de psychologie cognitive expérimentale au Collège de France et président du Conseil scientifique de l'Éducation nationale, est l'invité du Grand entretien de France Inter.

"Le système français a échappé au pire", estime Stanislas Dehaene, car "160 millions d’enfants dans le monde ont perdu une année complète. Ce n’est pas le cas en France, une année de perdue dans l’enfance c’est une catastrophe". 

Il souligne que "qu’en 6e les élèves ont progressé, ça veut dire qu’on a un système qui est en train de s’améliorer", en revanche il regrette que "les inégalités augmentent, la France a un grave problème."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Si certains élèves ont régressé en raison des difficultés de l'école à distance, Stanislas Dehaene constate qu'"en janvier 2021 on a vu un retour à la normale, on peut saluer le travail de toute l’institution. C’est peut être le moral qu’il va falloir regarder."

Selon lui, l'école en France doit toutefois faire des progrès dans plusieurs domaines. 

"On a un école qui n’est pas suffisamment bienveillante et qui’ n’apprend pas assez les soft skills comme la confiance en soi, et avoir une bonne image de soi. Il faut avoir des modèles, qu’on puisse mettre en valeur des gens qui ont réussi."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Une campagne, les Z’héros ont du talent,  sera bientôt lancée, portée par "des gens qui s’en sont sortis". Il note un régression importante dans le recrutement des jeunes filles dans les filières informatiques, 8% seulement. 

Ce sont des "préjugés autoimposés", selon Stanislas Dehaene. 

Pour lui, le classement en fin de tableau de la France en matières de compétences mathématiques des élèves, dernier pays d'Europe en la matière, est une "scandale", un problème aussi grave que la crise de la Covid et l'assassinat de Samuel Paty. 

"On a une baisse continue des capacités de calcul des collégiens depuis 30 ans"

En 6e,  78% des enfants de 6e ne savent pas placer 0,5 sur un mètre. "Ils n’ont pas compris ce qu’est une fraction à cet âge-là". Pour lui il s'agit d'un "phénomène sociétal". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Il note que "innover ne veut pas toujours dire progresser", en parlant de la lecture sur écran notamment, qui ne permet pas une compréhension profonde, contrairement à la lecture sur papier.

  • Légende du visuel principal: Stanislas Dehaene © Radio France /
Les invités
L'équipe