François Ruffin, député LFI de la Somme, est l'invité du grand entretien de Nicolas Demorand à 8h20.

"Il y a un rôle de la violence dans l'histoire (...) mon objectif c'est que le fleuve déborde" explique le député de la Somme. 

On va péter un plafond, du moins je l'espère

"Le 26 mai, on aurait un moment pour se retrouver tous ensemble , comme  une cloison qui tombe."  

"Que le président de la République, le Premier ministre, le ministre de l'Intérieur, à la place de vaines polémiques, cherchent à mettre toute leur énergie à ce que la manifestation de demain se déroule dans les meilleures conditions possibles"

Nous, on veut un événement festif et joyeux, on a parlé d'une manifestation 'pot-au-feu'

Quand on note le parallèle entre Emmanuel Macron et lui, tous deux issus de la somme et d'un milieu 'bourgeois', François Ruffin s'inscrit en faux : "J'ai un père très éduqué, mais, au-dessus, c'est tout de suite très populaire. J'appartiens à la classe intermédiaire : sa force, c'est qu'elle choisit au service de qui elle met ses instruments-là."

"Il n'y a pas, aujourd'hui, une majorité de Français qui est pour Emmanuel Macron, le problème qu'on a, c'est que ça se traduit par de la résignation ou de l'indifférence. Ma bagarre, elle de convaincre qu'on peut faire quelque chose contre ça."

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.