La ministre de la Justice et Garde des sceaux est l'invitée du Grand Entretien du 7/9 de Nicolas Demorand et Léa Salamé.

C'est un "appel au secours" qu'ont lancé ce lundi les juges du tribunal pour enfants de Bobigny, déplorant l'absence de suivi et de mis en œuvre de leurs décisions, qui fragilisent la situation d'enfants déjà en difficulté. Un appel au secours que la ministre dit entendre, mais dont elle renvoie aussi la responsabilité aux départements.

Interrogée sur une possible modification de la loi de séparation des Églises et de l'État de 1905, Nicole Belloubet a confirmé qu'une réflexion est en cours. "L'urgence, explique la ministre c'est de travailler "sur un islam de France qui apporte de l’apaisement", notamment sur la formation des imams, par exemple.

A quelques jours de la discussion à l'Assemblée nationale du projet de loi Justice, la ministre s'explique, face aux craintes de magistrats et d'avocats. La volonté de la Garde des Sceaux est de proposer une justice "mieux financée", "moins complexe", "plus rapide" et "dématérialisée".

En matière de répression, la ministre affirme que l'État travaille à proposer plus de places de prison. De nouveaux établissements sont en projet, ce qui "prend du temps". Mais au-delà, le gouvernement souhaite aussi différencier les niveaux de sécurité des établissements pénitentiaires en fonction des motifs et des peines prononcées.

Légende du visuel principal:
Nicole Belloubet © Radio France / Anne Audigier
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.