L’ancien ministre de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique, Arnaud Montebourg, publie le 4 novembre : "L’Engagement" aux éditions Grasset. Il est l'invité du Grand entretien de la matinale.

Réagissant à l'élection présidentielle américaine, Arnaud Montebourg estime qu'"il y a un plébiscite pour la force", en évoquant la campagne et les résultats obtenus par Donald Trump. "Dans le protectionnisme de Trump, qui était son engagement et qu’il a respecté, il a exercé de façon presque clownesque, la force. La stratégie de Trump c’est de protéger les classes populaires. Toutes les couches sociales se sont mobilisées."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

D'une manière générale, il observe un "rétrécissement du monde", "un retour de la nation". "J’ai défendu la démondialisation, le made in France, quand on est patriote ce n’est pas une injure, on n’en a besoin [du protectionnisme] pour reconstituer nos forces". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le plan de relance appliqué par le gouvernement français ne le convainc pas. C'est un plan de baisse d'impôts pour les grandes entreprises essentiellement, souligne Arnaud Montebourg :  "Je ne parierai pas que les 100 milliards d'euros aient une existence. Ce sont des appels d’offre et appels à projets. Il y a en pour trois ans. Ce sont des dépenses qui ne sont pas opérationnelles." Estimant que la gestion de la crise sanitaire est "catastrophique" :

"S'il y avait un plan social utile à faire dans ce pays, ce serait au sommet de l'État, c'est là qu'est le problème"  

Défendre les petits commerces contre les grandes surfaces

"Aujourd'hui on est en train d'assassiner des commerçants, on va avoir des suicides sur les bras. J'aurais préféré fermer les supermarchés et laisser ouverts les commerçants" explique Arnaud Montebourg.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"On est gouverné par Kafka, c'est l’obscurantisme bureaucratique"

Alors que les associations annoncent qu'un million de personnes vont passer en dessous du seuil de pauvreté, il estime que "la gestion de tout cela va être cruelle pour notre pays". Pour l'ancien ministre de l'Economie, "le macronisme, c'est une escroquerie politique. Compilez tous ses discours [d'Emmanuel Macron], vous ne comprenez rien. Il ne restera que quelques actes comme l'ISF ou la gestion catastrophique de la crise de la Covid". Et finit en déclarant : "Pour moi Emmanuel Macron est un véritable chanteur de variété"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Serait-il candidat à la prochaine élection présidentielle ? "C'est certain, je réfléchis à un nouvel engagement. Faut-il laisser les trains passer quand ce pays est en train de s'écrouler. comment à quel moment je n'en sais rien encore, je ferai tout pour que ces idées arrivent enfin au pouvoir, je ne sais pas comment je vais le faire, je n'ai pas encore décidé. Quand j'aurais pris cette décision, je vous passe un coup de fil, et je l'annoncerai sur France Inter. C'est une décision difficile à prendre. Je sais ce que ça recouvre". 

  • Légende du visuel principal: Arnaud Montebourg © AFP / JOEL SAGET
Les invités
  • Arnaud MontebourgAncien Ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique, fondateur de « Bleu Blanc ruche »
L'équipe