Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire est l'invité de Nicolas Demorand à 8h20

Nicolas Hulot fait le point sur la loi agriculture et alimentation en notant les points positifs qu'il a enregistré. 

Sur le glyphosate en particulier , il estime que "L'objectif de sortir du glyphosate n'est "pas" remis en cause "une seconde. Je comprends que l'on fasse preuve d'intransigeance mais quand même. J'aurais préféré que ce soit dans la loi, je l'ai dit, mais est-ce que l'objectif est remis en cause ? Pas une seconde. Pas une seconde. Est-ce qu'on va se donner les moyens d'évaluer notamment avec l'Inra toutes les alternatives ? La réponse est oui"

Il a poursuivi en estimant que : "C'est un rendez-vous incomplet, on a encore tout le temps devant nous pour améliorer les choses".  Mais il estime que "Bientôt on aura les étiquettes   sans glyphosate… les industriels vont anticiper, regardez l’émergence du bio, on a changé d’échelle en un an."

On n’est pas dans un combat de boxe…J’ai évité des reculs sur la loi littoral. Ce qui compte c’est qu’on avance tous dans la même direction. C’est pas parce que je suis ministre que va s'opérer une mutation des esprits, les choses sont en train de changer en profondeur. Ça ne va pas assez vite. 

Des sous pour le vélo ?

Les transports restent le premier émetteur de gaz à effet de serre.  Le futur projet de loi, qui fait suite aux Assises de la mobilité, vaste débat organisé cet automne, est attendu en juin.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.