Damien Abad, 39 ans, député de l'Ain, vient d'être élu président du groupe LR de l'Assemblée pour succéder à Christian Jacob. Il est l'invité du Grand Entretien de France Inter avec Nicolas Demorand et Léa Salamé à 8h20.

Fraîchement élu à la tête du groupe LR à l'Assemblée Nationale, Damien Abad met en avant le potentiel de son camp : "Les 104 députés que nous sommes avons tous gagné sur nos territoires (...) Il y a une volonté d’unité, de cohésion, de rassemblement".

"Je suis d’une droite sociale, de progrès. Quand j’étais avec Bruno Le Maire, j’ai défendu les mêmes choses qu’avec Laurent Wauquiez. La droite doit retrouver cet ADN, cette fibre économique et sociale".

Le renouveau de LR

"LR doit retrouver le chemin des idées" reconnait Damien Abad : "Les paroles sont chez Macron, mais à nous de montrer qu’il y a un gouffre entre les paroles et les actes".

"Les paroles sont chez Macron, mais à nous de montrer qu’il y a un gouffre entre les paroles et les actes"

Sur le renouveau de la droite, Damien Abad souhaite que "François Baroin puisse incarner la droite", tandis que la candidature de Rachida Dati, comme candidate LR pour les municipales à Paris lui parait "le bon choix" : 

 Mariage pour tous et PMA

"C’est quelque chose de positif et une avancée,  je n'ai pas voté contre. C’est une abstention de conviction, parce que j’ai un doute sur ce sujet. Je m'interroge aussi sur les conséquences que ça a sur la filiation. Il y a des sujet sur lesquels nous pouvons évoluer."

Quant à la proposition d'une nouvelle commission sur la laïcité : "J’y suis favorable, on ne peut pas demander un débat apaisé et refuser cette commission (...) c’est un sujet central dans l’espace public".

Réforme des retraites

  • Légende du visuel principal: Damien Abad © AFP / Eric Feferberg
Les invités
  • Damien AbadPrésident du groupe LR à l'Assemblée nationale
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.