Marine Le Pen, députée du Pas-de-Calais, présidente du Rassemblement National, est l'invitée du Grand entretien de France Inter.

A quelques heures des annonces sur les mesures pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, Marine Le Pen dénonce la défiance entre le gouvernement et la population. "Je préconise de faire en sorte que la confiance revienne entre le gouvernement et la population. Le gouvernement a créer l’intégralité des conditions de la défiance". Elle considère que "les décisions qui sont prises sont arbitraires, soit parce qu’elles ne sont pas expliquées, soit parce qu’elles ne sont pas explicables.". Elle propose une "gestion départementalisée". 

Il faut arrêter l’absurdistan.

Elle demande par exemple "pourquoi décide-t-on qu’on a plus de chance d’attraper la covid sur une piste de ski que dans le métro ? Est-ce qu’on risque plus d’attraper le covid au cinéma qu’à l’assemblée nationale ?" . 

Les Français ont été hyper respectueux, encore faut-il qu'ils comprennent ce qu’on leur demande. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Alors que les premiers vaccins sont attendus début 2021, elle estime que "l’agenda ne sera pas tenu. Il y a un million de doses, à 2 injections, ça concernera donc 500 000 Français" et au final selon elle, "pour la première étape on ne pourra pas vacciner 50% des gens qui sont concernés". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

A titre personnel, elle dit "en l’état je ne me fais pas vacciner, car je n’ai pas l'âge je ne suis pas à risque". Quand au premier type de vaccins qui seront en circulation, les vaccins à ARN messager, elle considère qu'on "n'a pas de recul", et qu'elle préfère "attendre un vaccin traditionnel."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Elle dénonce l'opacité des commandes de vaccins par l'UE : "personne n’a accès aux contrats de négociations ; les députés européens seront tirés au sort pour les consulter, sans stylo ni téléphone portable. Comment voulez-vous qu’il y ait de la confiance". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Loi contre le séparatisme : "il manque tout"

Interrogée sur l'examen de la loi contre le séparatisme, dite loi pour la défense des valeurs de la République, elle considère qu'"il manque tout à ce texte. Tout le volet sur l’immigration. Il y a rien sur l’idéologie salafiste ni l’islamisme en lui-même. Il n'y a plus de référence à la laïcité;  rien sur l’islamisme au travail". 

On met dans ce texte toutes les religions créant une confusion entre religions et islamisme ; pour moi l’islamisme est une idéologie totalitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Faisant référence à l'entretien donné par Emmanuel Macron au média en ligne Brut, elle considère que les déclarations du président de la République sont "une succession de soumissions au séparatisme", notamment "quand il demande qu’on fasse une liste de personnalités noir et arabes, c’est du racialisme." 

Quand le président parle de l’échec de l’intégration à la française, elle estime qu'"on en revient à la justification inadmissible de l’islamisme qui n’a évidemment rien à voir avec toutes ces causes. C’est d’ailleurs si vrai que l’islamisme mène aux pays une guerre mondiale, y compris dans les pays musulmans."

Le meilleur moyen d’intégrer les populations issues de l’immigration c’est d’abord que l’immigration soit raisonnable et d’arrêter l’immigration de masse telle qu’elle est organisée

Alors que les joueurs du match de Ligue des champions Paris SG-Istanbul Basaksehir ont mis genou à terre pour protester contre la persistance de propos racistes dans les stades de football, elle dit "je vois une mouvance  importer en France la guerre raciale américaine et ceci m’inquiète fortement, certains de dirigeants vont dans le sens de la racialisation des relations humaines. Cela me fait horreur. Déterminer les gens par la couleur ou la religion me fait horreur".

Il y a une volonté séparatiste de gens qui veulent séparer les Noirs des Blancs, je trouve cela épouvantable, c’est un abandon de nos valeurs républicaines.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

  • Légende du visuel principal: Selon Marine Le Pen, "des criminels avaient été libérés" en raison de la crise du Covid © Radio France / France Inter
Les invités
L'équipe