Guillaume Pepy, président du Réseau associatif Initiative France, est l'invité d'Amélie Perrier pour ce grand entretien.

Le nouveau président du réseau de soutien aux créateurs d'entreprises Initiative France, Guillaume Pepy, estime que "l'entrepreneuriat, ce n'est pas la seule solution, mais ça fait partie des réponses à la crise sociale", pour les futurs licenciés ou les jeunes en recherche d'emploi. 

En 2019, 60 000 personnes sont venues frapper à la porte de Réseau Initiative France, 20 000 ont créé leur entreprises. Cela représente 50 000 emplois créés. "Ce qui nous pénalise en France, c’est  les préjugés du type “j’ai pas l’argent”, “je vais me planter’" explique Guillaume Pepy.

Pendant la crise du coronavirus, "7 entreprises sur 10, nous ont dit 'on a été bien accompagnées'. les régions se sont mobilisées avec des fonds d’urgence", dit Guillaume Pepy. 

_"La crainte c’est une nouvelle génération sur le marché du travail avec peu d’emplois ou de stages. C’est pas la solution de créer sa boite, mais si vous avez une idée ça fait partie des solutions", explique Guillaume Pepy, estimant que "92% des projets permettent aux gens de vivre 3 ans après". _

Face à la crise, Initiative France veut aider les jeunes et ceux qui perdent leur emploi à se lancer, en renforçant l'accompagnement notamment sur la stratégie commerciale des nouvelles entreprises, et en agissant avec les régions, la banque publique Bpifrance et les banques commerciales pour répondre à leurs besoins de financement.

Interrogé sur la politique du nouveau gouvernement Castex, il apprécie l'idée de la création d'un commissariat au plan, car "on ne s'en sortira que si on prend des décisions de long terme". 

  • Légende du visuel principal: Guillaume Pepy, président du Réseau associatif Initiative France © AFP /
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.