Le maire de Nice Christian Estrosi est l'invité du grand entretien de France Inter avec Nicolas Demorand et Léa Salamé.

Il a déjà indiqué préférer Nice au gouvernement. Le LR Christian Estrosi a réagi ce matin au remaniement qui se fait attendre. Le maire de Nice, qui appelait la semaine passée à de grands changements, estime désormais que la personnalité du prochain ministre de l'Intérieur importera moins que les moyens qui lui seront donnés.

Des moyens qui, selon lui, ne doivent pas venir que du sommet de l'État. Pour assumer les fonctions régaliennes, le gouvernement, martèle-t-il, doit impérativement s'appuyer sur les territoires.

Christian Estrosi, enfin, a réagi sur la question de l'ouverture de la PMA pour toutes les femmes, sans distinction d'orientation sexuelle ou de statut marital. Pour le maire de Nice, qui a "changé" sur ces questions de société, c'est un principe d'égalité que de permettre à toutes les femmes d'avoir accès à ce dispositif, et non pas seulement à celles qui ont aujourd'hui les moyens de se rendre à l'étranger pour en bénéficier.

Sur ce point comme sur d'autres, le LR appelle sa famille politique à laisser à chaque élu sa propre sensibilité et ne pas faire de ces questions de société une ligne commune à la droite. Une souplesse qui permettra peut-être à la droite de se rassembler, alors qu'elle est aujourd'hui scindée entre la ligne "Juppé" et la ligne "Wauquiez".

Une réconciliation de la droite qui aura un autre avantage : celui de montrer indéniablement que la majorité doit s'appuyer sur la droite, qui possède légitimité et expérience, pour gouverner. Un appel du pied à Emmanuel Macron alors que tout n'est peut-être pas encore joué pour l'an II de son mandat présidentiel.

Légende du visuel principal:
Christian Estrosi © AFP / ludovic MARIN / POOL / AFP
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.