France Inter consacre ce mercredi sa matinale à l'attaque du marché de Noël de Strasbourg dans laquelle un tireur a tué trois personnes et blessé douze autres avant de prendre la fuite.

Le maire de Strasbourg Roland Riès (archive)
Le maire de Strasbourg Roland Riès (archive) © AFP / FREDERICK FLORIN

Sur France Inter, Roland Ries a décrit l'atmosphère de recueillement que connait aujourd'hui Strasbourg. Le maire de Strasbourg souhaite que la ville se rassemble "et même au-delà", pour "penser aux victimes et faire le deuil" avant que la vie "reprenne son cours demain" pour ne pas "céder au chantage de terroristes, ou extrémistes, ou fanatiques, quelque soient les motivations qui les conduisent. Nous avons des valeurs, nous avons un mode de vie, nous devons le défendre contre ceux qui justement veulent le déstabiliser."

Roland Ries a rappelé le long confinement auquel une partie de la population avait été confrontée durant la soirée. Ce mercredi les écoles de Strasbourg sont ouvertes, mais transformées en garderie pour les parents qui n'ont pu conserver leurs enfants à la maison.

"Je souhaite que dès demain on puisse rouvrir le marché de Noël (fermé ce mercredi),a précisé Roland Ries. "Il s'agit pas de céder à ceux qui voudraient remettre en cause une tradition plus que séculaire, puisque ça fait 450 ans que ce marché existe. Nous ne devons pas leur donner raison, donc il faut continuer. Il faut que demain les spectacles et tout le reste se remette en place."

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.