Laurent Nuñez, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, est l'invité du grand entretien de la matinale de France Inter avec Nicolas Demorand et Léa Salamé.

Laurent Nuñez (à droite), aux côtés de Christophe Castaner
Laurent Nuñez (à droite), aux côtés de Christophe Castaner © AFP / Christophe ARCHAMBAULT

Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur a apporté des précisions ce mercredi, au micro de Nicolas Demorand et de Léa Salamé, après la fusillade de Strasbourg. Laurent Nuñez qui appelle à la prudence quant aux motivations du tireur, fiché S en 2016, mais aussi connu et recherché pour des faits de délinquance.  

Si le secrétaire d'État ne qualifie pas l'attaque d'attentat, c'est parce que le tireur n'a jamais, au regard du suivi qui a été réalisé après son signalement comme "fiché S", essayé de se rendre en Syrie.  

Laurent Nuñez a précisé que la sécurité des marchés de Noël allait être renforcée sur l'ensemble du territoire. Pour autant, si les manifestations sont interdites à Strasbourg et alentours, le temps d'interpeller le tireur, le secrétaire d'État a affirmé qu'aucune disposition supplémentaire n'était pour l'heure prévue ailleurs en France.  

Les "gilets jaunes" pourront donc se rassembler ce samedi pour acte V s'ils le souhaitent, même si Laurent Nuñez appelle, depuis le début de la mobilisation, à déclarer préalablement les rassemblements.  

Invité enfin à réagir sur les accusations de "manipulation" dont le gouvernement ferait preuve pour "étouffer" le mouvement des "gilets jaunes", Laurent Nuñez a dit toute son indignation, alors que des gens sont morts ou ont été blessés, parfois gravement.  

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.