Rachida Dati, candidate « Engagée pour Paris » à la mairie de Paris, est l'invitée de Léa Salamé et Nicolas Demorand.

"Le parc social, je trouve ça très utile quand il y a de la mixité", a expliqué Rachida Dati, candidate de la liste "Engagée pour Paris", aux élections municipales dans la capitale. "Mais à Paris, c’est pas une dynamique de mixité, c’est une dynamique de ghetto", a-t-elle regretté, invitée de France Inter jeudi matin. Pourtant, dans son arrondissement, le septième, elle ne compte que 2,1 %  de logements sociaux. "Vous voulez que je les mette où ? Place du palais Bourbon, dans l'Assemblée nationale, sur la Tour Eiffel ?", ironise-t-elle. "Le parc social, c'est 25% de logements sociaux. Il y a du très social et de la classe moyenne. Mais Mme Hidalgo a fait le choix que ce logement serait très très social. La classe moyenne ou intermédiaire n'y a pas accès.

"Les Parisiens ont souffert de six ans de travaux non-stop. Le schéma de mobilité de Mme Hidalgo a été fait dans la radicalité, en dépit du bon sens. Moi je ferai un schéma de mobilité que je soumettrai aux Parisiens", a par ailleurs assuré Rachida Dati.  

"La question des voies sur berges, est-ce que ça a fait diminuer la pollution ? Allez le demander aux bouquinistes sur les quais hauts, si ça a fait baisser la pollution, je ne le crois pas", estime-t-elle encore. "L'écologie c'est pas une question partisane ou politicienne, c'est une question politique majeure qui structure la société", a par ailleurs jugé Rachida Dati qui souhaite "que l'on puisse se réapproprier les bois, [de Boulogne et de Vincennes]" et qui sont aujourd'hui "le lieu de tous les trafics y compris la traite des êtres humains". 

Réécoutez la matinale spéciale "municipales à Paris" d'Inter

► Agnès Buzyn : "Réduire la place de la voiture, mais en s'assurant qu'il y a des alternatives"

► Anne Hidalgo : "Mon rêve pour Paris c'est moins de pollution, moins de bruit"

  • Légende du visuel principal: Rachida Dati © AFP / Joël Saget
Les invités
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.