Rachida Dati, candidate « Engagée pour Paris » à la mairie de Paris, est l'invitée de Léa Salamé et Nicolas Demorand.

"Le parc social, je trouve ça très utile quand il y a de la mixité", a expliqué Rachida Dati, candidate de la liste "Engagée pour Paris", aux élections municipales dans la capitale. "Mais à Paris, c’est pas une dynamique de mixité, c’est une dynamique de ghetto", a-t-elle regretté, invitée de France Inter jeudi matin. Pourtant, dans son arrondissement, le septième, elle ne compte que 2,1 %  de logements sociaux. "Vous voulez que je les mette où ? Place du palais Bourbon, dans l'Assemblée nationale, sur la Tour Eiffel ?", ironise-t-elle. "Le parc social, c'est 25% de logements sociaux. Il y a du très social et de la classe moyenne. Mais Mme Hidalgo a fait le choix que ce logement serait très très social. La classe moyenne ou intermédiaire n'y a pas accès.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Les Parisiens ont souffert de six ans de travaux non-stop. Le schéma de mobilité de Mme Hidalgo a été fait dans la radicalité, en dépit du bon sens. Moi je ferai un schéma de mobilité que je soumettrai aux Parisiens", a par ailleurs assuré Rachida Dati.  

"La question des voies sur berges, est-ce que ça a fait diminuer la pollution ? Allez le demander aux bouquinistes sur les quais hauts, si ça a fait baisser la pollution, je ne le crois pas", estime-t-elle encore. "L'écologie c'est pas une question partisane ou politicienne, c'est une question politique majeure qui structure la société", a par ailleurs jugé Rachida Dati qui souhaite "que l'on puisse se réapproprier les bois, [de Boulogne et de Vincennes]" et qui sont aujourd'hui "le lieu de tous les trafics y compris la traite des êtres humains". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Réécoutez la matinale spéciale "municipales à Paris" d'Inter

► Agnès Buzyn : "Réduire la place de la voiture, mais en s'assurant qu'il y a des alternatives"

► Anne Hidalgo : "Mon rêve pour Paris c'est moins de pollution, moins de bruit"

  • Légende du visuel principal: Rachida Dati © AFP / Joël Saget
Les invités
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.