Richard Ferrand est l'invité du grand entretien.

Après l'attentat de Strasbourg, le président de l'Assemblée nationale explique que le terrorisme "fait partie de nos vies". "Il ne se passe pas de semaine sans que nos services ne démantèlent des risques embryonnaires". 

« Daesch est mort loin de chez nous mais reste vivant dans notre pays par des pratiques individuelles. »

Attentat de Strasbourg

Pour répondre aux critiques de l'opposition, Richard Ferrand rappelle que le fichier S, est un signalement de personnes qui n’ont pas commis d’infraction mais qui sont suivies. "On ne peut pas les déférer devant la justice."

Gilets jaunes

Pour le Président de l’Assemblée nationale, le mouvement doit cesser car le président a pris des dispositions massives. La prime de noël possible, le 100 euros pour les salariés payés au smic, la CSG supprimée et les heures supplémentaires défiscalisées... sont selon lui des réponses massives qui ont été données, "il faut que le mouvement s’arrête."

La règle des 3% de déficit

En 2019, il y aura le paiement du crédit d’impôt et sa transformation ça représente 0,9% souligne Richard Ferrand. Il souligne que si la France n'est certes pas un très bon élève mais que en Italie, l’état est plus dégradé encore. 

« Depuis 1974, pas un budget n’a été voté en équilibre ». on creuse le déficit. "Limiter la dette c’est important, rétablir la paix civile, c’est impérieux".

Aux sujets des mouvements sociaux, le président de l’Assemblée nationale, explique qu'il faut que l’Etat garantisse la paix la sécurité de chacun. "Il y a plusieurs morts, des blessés, des français qui se battent entre eux. Nous avons assisté à des scènes hallucinantes", rapporte t-il au sujet des gilets jaunes. 

"Nous n’avons sans doute pas fait assez vite. Mais Nous avons tiré les leçons de ce qui s’est passé" assure t-il. 

Le rapport de force doit être pérenne, pour lui les Français doivent comprendre que "les syndicats qui ont du muscles, c’est utile à la démocratie sociale".

Légende du visuel principal:
Richard Ferrand © AFP / Ludovic MARIN / AFP
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.