Daniel Cohn-Bendit, ancien député européen EELV, et le réalisateur Romain Goupil sont les invités du Grand Entretien de Nicolas Demorand, pour leur film "La Traversée", présenté hors compétition à Cannes.

Interrogé d'abord sur l'Italie, sur le point de livrer son destin à deux partis antisystème et eurosceptiques, Daniel Cohn-Bendit estime que "le pays va savoir ce que c'est d'être européen, pour le meilleur et pour le pire", tandis que Romain Goupil explique : "Ça revient à un truc où tu fais des accord pour avoir des postes ; ils sont en train de s'arranger, quelque chose qui revient classiquement dans la politique politicienne."

Sur le film réalisé par les deux hommes, compères de longue date, Cohn-Bendit explique : "C'est une mosaïque de la France d'aujourd'hui."

On s'est dit "Et si on faisait deux vieux schnocks, cinquante ans après 68 ?"

Sur les Français rencontrés pendant leur périple, Daniel Cohn-Bendit explique : "Ils sont combatifs, ils ont envie de quelque chose (...). On a vu à La Roya des gens fascinants avec un discours réfléchi. On les a laissés parler comme on a laissé parler Ménard à Béziers."

"Si tu fais la traversée de la France, tu ne fais qu'observer et il y a ce problème des migrants, tu vas tomber sur Calais, la Roya."

Un film sur cinquante ans d'amitié

"La réflexion sur la mort me travaille", explique Cohn-Bendit qui dit lui-même dans son film son oraison funèbre.

Ecoutez la webradio du cinéma

Podcast

Abonnez-vous au fil de podcast "Spécial Cannes", via le lien RSS ou sur Itunes

Légende du visuel principal:
Romain Goupil (à gauche) et Daniel Cohn-Bendit (à droite) © Gilles Scarella-FTV
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.