Adrien Quatennens, député du Nord et coordinateur de la France insoumise, est l'invité du Grand entretien de France Inter.

Les mouvements et partis de gauche se retrouveront ce samedi pour une réunion à l'initiative du député européen Yannick Jadot. La France Insoumise y participera. "C’est Eric Coquerel qui nous représentera. Nous n’allons pas bouder un tel rendez-vous", souligne Adrien Quatennens. Pour le coordinateur du parti LFI, "le programme est le cœur de l’affaire pour présenter une alternative en 2022."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le député la France Insoumise du Nord souhaite "une ligne de clarté et d'ouverture" en cas d'union de la gauche pour la prochaine élection présidentielle en 2022. "On peut éviter des dispersions inutiles. Mais le principal problème de la gauche dans ce pays, ce n'est pas sa désunion, c'est sa faiblesse, sa capacité à faire circuler des idées nouvelles", ajoute le coordinateur de la France Insoumise.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Adrien Quatennens prévient les autres forces politiques de gauche : "Les points qu’il faut traiter c’est la question européenne, la question institutionnelle." Sur la question du clivage avec les Verts ou d'autres partis : "Si on se retrouve dans une salle pour se dire qu'à la fin, quoi qu'il en coûte, on se regroupe, je ne suis pas sûr que ce que nous aurions à proposer pour le programme ne soit très enthousiasmant.

"On commettrait une erreur de diagnostic en considérant qu'il suffit de se mettre bras dessus, bras dessous les uns les autres, sans tenir compte des désaccords"

Crise sanitaire

Interrogé sur la crise sanitaire de la Covid-19, Adrien Quatennens déclare : "Nous allons franchir le cap des 100.000 morts en France et de nombreuses étapes successives ont été des échecs. Notamment la dernière où Emmanuel Macron a décidé de ne pas reconfiner fin janvier contre l'avis du conseil scientifique". Il déplore également que le vaccin "soit traité par la France et l'Union européenne comme une marchandise".

Jean-Luc Mélenchon en Bolivie

Adrien Quatennens a également justifié le déplacement du leader de la France Insoumise en Amérique du Sud, en dépit de la pandémie. "Les responsables politiques doivent continuer à faire de la politique. Jean-Luc Mélenchon est dans un pays où le virus circule moins qu'en France". Le chef de file LFI prendra la parole devant le Parlement andin pour traiter de la question de la levée des brevets des vaccins, précise-t-il. "Quand Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, est en Inde où l'épidémie circule beaucoup plus et explose, je ne pense pas que les gens s'en soucient."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

  • Légende du visuel principal: Adrien Quatennens © AFP / Ludovic MARIN / AFP
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.