Alors que la candidature de Sylvie Goulard a été retoquée pour le poste de commissaire européen au Marché intérieur, "le candidat qui s'imposerait serait Michel Barnier car il est très respecté, indiscutable pour le Parlement, proche du président de la République et membre du PPE" juge le député Jean-Louis Bourlanges.

Alors que la candidature de Sylvie Goulard a été retoquée par le Parlement européen pour le poste de commissaire au Marché intérieur, l'ancien eurodéputé et actuel député MoDem des Hauts-de-Seine Jean-Louis Bourlanges estime que le candidat "qui s'imposerait serait Michel Barnier", actuel négociateur en chef chargé de la préparation et de la conduite des négociations avec le Royaume-Uni pour le Brexit. "Il est très respecté, indiscutable pour le Parlement, proche du président de la République et membre du PPE", ajoute-t-il considérant que l'ancien ministre serait en capacité "d'enterrer la hache de guerre" avec le parti principal au Parlement européen. 

"Je ne sais pas pourquoi le président ne comprend pas mais nous avons quelques raisons de ne pas comprendre pourquoi il n'a pas compris", a ironisé Jean-Louis Bourlanges qui voit plusieurs raisons au refus de la candidature de Sylvie Goulard : "Elle est une personne de grande qualité, elle a de la compétence, des convictions et de l'énergie. Mais la politique ce n'est pas tout à fait ça. La question c'est qu'on a eu tout un ensemble de choses qui ne collait pas : elle avait du quitter le gouvernement français, ainsi la sensibilité des parlementaires européens était très vite et se sont demandés pourquoi voulez-vous qu'elle soit digne d'être en Europe alors qu'elle est jugée indigne d'être en Europe. (...) On a cherché le conflit avec Manfred Weber, président du PPE. Nathalie Loiseau a dit que c'état un has been, le has been s'est rappelé à notre souvenir.

  • Légende du visuel principal: Jean-Louis Bourlanges © AFP / JACQUES DEMARTHON / AFP
Les invités
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.