Le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, répond aux questions de Frédéric Métézeau.

Bruno Le Maire a commenté les mouvements à la tête du ministère de la Transition Écologique, qui a connu en quelques heures la démission de François de Rugy, et la nomination d'Élisabeth Borne, déjà ministre des Transports, pour le remplacer : "Le choix de François de Rugy l'honore" estime-t-il, tout comme sur le choix de la nouvelle élue : "C'est un excellent choix."

La France "ne cèdera pas" sur la mise en place de sa taxe Gafa, malgré les menaces de représailles de Washington, a assuré mercredi le ministre des Finances Bruno Le Maire avant une rencontre avec son homologue américain Steven Mnuchin. 

"La possibilité de sanctions américaines contre la France existe. Il y a un instrument juridique" pour cela, "et il y a visiblement la volonté politique", a reconnu Bruno Le Maire, quelques heures avant une réunion des ministres des Finances du G7 à Chantilly (Oise).  

Mais "la France ne cèdera pas sur la mise en place de sa taxation nationale. Elle a été décidée, elle a été votée, et elle sera appliquée dès 2019", a poursuivi le ministre, qui rencontrera en tête-à-tête M. Mnuchin pour discuter de ce sujet.  "Ce que je vais expliquer avec beaucoup de clarté" à Steven Mnuchin, "c'est que c'est l'intérêt des États-Unis de mettre en place cette taxation d'un nouveau modèle économique qui repose sur la création de valeur par les données, et que nous ne voulons pas cibler les entreprises américaines", a expliqué Bruno Le Maire.

  • Légende du visuel principal: Bruno Le Maire © Radio France /
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.