Jean-Yves Le Gall, président du Centre national d'études spatiales (CNES) et François Forget, planétologue, spécialiste de la planète Mars, directeur de recherche au CNRS à l'Institut Pierre Simon Laplace sont les invités du Grand Entretien de France Inter.

Trois missions s'apprêtent à partir vers Mars : une mission des Emirats arabes unis, une mission américaine (à laquelle la France est associée) et une mission chinoise. 

On va vers Mars tous les 26 mois, au moment où la distance est la plus courte, c'est-à-dire 55  millions de km. 

La mission envoyée par les Emirats est l'oeuvre d'une équipe à 90% féminine explique François Forget, et elle aura un but scientifique, pas seulement de prestige, ou pour fêter l'anniversaire de la formation des Emirats. 

La mission américaine Perséverance aura pour but de ramener sur Terre des échantillons de sédiments, pour savoir quelle forme de vie il y aurait pu avoir sur place. Car si les scientifiques ont mis en évidence que Mars était habitable, ils veulent désormais savoir si elle a été un jour habitée. 

La mission chinoise, est une "mission de souveraineté", explique Jean-Yves Le Gall qui rappelle les enjeux diplomatiques de ces missions. 

Mais d'une manière générale la fonction numéro un des missions spatiales c'est l'étude de la planète Terre et de son évolution, particulièrement climatique. 

Que penser des initiatives comme celle d'Elon Musk, qui prétend vouloir "coloniser Mars" ? Pour Jean-Yves le Gall, c'est surtout une affaire de "communication" et de "business", avec des enjeux "très terre à terre"

  • Légende du visuel principal: Une vaste tempête de poussière apparaît sur le bord d'un cratère sur Mars (9 juin 2020). Mars est la quatrième planète de notre système solaire et fait l'objet de plus de missions spatiales que tout autre monde. © AFP / MARK GARLICK / SCIENCE PHOTO LIBRA / MGA / Science Photo Library via AFP
Les invités
  • Jean-Yves Le GallPrésident du CNES (Centre national d’études spatiales)
  • François ForgetDirecteur de recherche au CNRS, Planétologue et astrophysicien. L’institut Pierre Simon Laplace. Travaille sur la sonde New Horizons.
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.