Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les Collectivités territoriales, est l'invitée du grand entretien de Nicolas Demorand et Léa Salamé à 8h20.

La nomination de Jacqueline Gourault, proche de François Bayrou, est un signal envoyé par l'Elysée. Comment la relation avec les territoires va-t-elle évoluer?  La confiance sera-t-elle rétablie? 

Pour la ministre il s'agit, de poursuivre le cap que le Président de la République a montré. 

Modifier la fiscalité locale

Les responsables des associations d'élus reçus mardi par Emmanuel Macron ont noté la volonté affichée par le chef de l'Etat et le gouvernement de renouer les liens avec les collectivités territoriales, après un an de crispation. 

Jacqueline Gourault : " nous avions senti que l’organisation telle qu’elle était que l’entrée pour les élus étaient un peu compliquée. Les élus ne savait pas à qui ils devaient s’adresser. Là, par cette réorganisation ,il y a un signe de plus de clarté". 

Face aux maires qui reprochent au gouvernement d'étrangler les communes, Jacqueline Gourault estime que ce sont des déclarations injustes car "C’est ce gouvernement qui a fait cesser la baisse des dotations aux collectivités territoriales".

Le gouvernement, qui a fait de la suppression progressive de la taxe d'habitation pour 80% des Français l'une de ses mesures phares pour le pouvoir d'achat, a publié  sur le site des impôts les taux votés par les communes, face aux polémiques sur la réalité de ce geste fiscal.  

Cette initiative a été relayée sur les réseaux sociaux par de nombreux contribuables, se réclamant pour certains de la majorité parlementaire, autour du hashtag #BalanceTonMaire, consistant à dénoncer les élus locaux qui ont choisi d'augmenter leur taux de taxe d'habitation.

Selon Bercy, 6.200 municipalités ont relevé cette année le taux de leur taxe d'habitation, sur un total de 35.400 communes. Parmi les villes de plus de 10.000 habitants, seules 55 l'ont fait, à l'image de Chantilly (Oise) ou Sceaux (Hauts-de-Seine).   En cause, selon les maires concernés: une baisse des dotations de l'État, mettant en péril leur équilibre financier. Un argument contesté formellement par le gouvernement.

Réaction sur les perquisitions à la France Insoumise

Gérard Collomb n'a pas mesuré l'impact de sa déclaration

Retour sur les quinze jours qui ont précédé le remaniement ministériel. La ministre Jacqueline Gourault note que  Gérard Collomb  voulait retourner à Lyon, pour les municipales, et que "tout le monde le savait". Il  a fait une interview dans l’Express, dans laquelle il a cru devoir dire qu’il se présenterait, et "il n’a pas mesuré l’impact de cette déclaration"

Légende du visuel principal:
Jacqueline Gourault, invitée de Léa Salamé sur France Inter le 3 juillet 2018 © Radio France / Capture écran
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.