Daniel Cohn-Bendit, ancien député européen, est l'invité du Grand Entretien de France Inter.

Que faire sur les “gilets jaunes” ? "Il faut aller au bout du processus, au bout du débat, retirer les enseignements (...) On ne peut pas arrêter au milieu." Sur ses propos tenus début décembre , au début du mouvement des "gilets jaunes" : "Il y a une tentation totalitaire de ce mouvement."

Je ne suis pas à genoux parce qu’il y a maintenant des gens debout qui disent n’importe quoi

"Il n’y a que des hommes en première ligne, il y a des pulsions nauséabondes" estime encore l'ex-eurodéputé.

Sur l'agression verbale d'Alain Finkielkraut lors de la dernière manifestation parisienne des "gilets jaunes" : 

"Il y a toujours eu des résurgences d’antisémitisme (...) Il y a 20 ou 30% qui ont des pulsions antisémites, et là ça s’exprime par moment (...) Là on veut pas l’entendre dans l’espace public. J’en ai rien à cirer de ce que pense Alain Finkielkraut, là on ne veut pas le voir, c’est tout (...) On ne veut pas entendre quelque chose qui s’attaque à la judéité".

"Quand on attaque Macron , on arrête pas de dire 'la banque Rotschild', c’est un signal aussi" estime Daniel Cohn-Bendit : "Il ne faut pas réduire cette lutte contre l’antisémitisme à une fraction, c’est un axe plus large."

Comme Ciotti, je ne demanderai jamais l’interdiction de ces manifestation

Avant les élections européennes

Pour les européennes, c’est difficile d’avoir une tête de liste qui a une histoire européenne (...) Il faut intégrer les contradictions de la politique européenne (...) Chez les écologistes, il n’y a pas une personne qui puisse unifier tout cela (...) Pour moi, je ne me pose pas la question, c’est réglé", tranche-t-il. 

Jadot a tort (Macron n’a pas arrêté l’écologie, ndlr), il faut arreter les caricatures ! L’écologie, quand elle avance de manière trop rapide, il y a une régression dans la société (...) depuis quand les écologistes ne sont pas dogmatiques?!

  • Légende du visuel principal: Daniel Cohn-Bendit © Radio France / Anne Audigier
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.