Isabelle Kocher, directrice générale du groupe Engie est l'invité du grand entretien à 8h20

Isabelle Kocher, directrice générale du groupe Engie est l'invité du grand entretien à 8h20. La dirigeante a participé à une tribune de patrons dans le journal le Monde pour une "économie inclusive".

La France traverse selon elle, une crise profonde et tout le monde doit prendre ses responsabilité et "pas seulement les pouvoirs publics."

Elle annonce ce jeudi matin le passage de 5 à 10 % d’apprentis pour un groupe qui a 150 000 personnes.

Pour la patronne d'Engie, "Il y a une forme de réveil de la part des entreprises. C’est une accélération. On a tous été extrêmement surpris par la violence de cette explosion" dit-elle au sujet des gilets jaunes. 

Isabelle Kocher, l'énergie, tout le monde en consomme. Cela représente, 1600 à 1800 euros par an par foyer. Pour elle, "Il n’y aura pas de transition énergétique s’il n’y a pas d’augmentation du pouvoir d’achat."

Le chef d'entreprise précise que 100.000 personnes travaillent chez Engie sur l’économie d’énergie.

Il faut selon elle, réconcilier la transition énergétique et l’augmentation du pouvoir d’achat.

A la mi-janvier, elle annonce qu'une prime de 600 euros pour les salariés d'Engie qui perçoivent moins de 2500 euros brut par mois (41.000 personnes vont en bénéficier). 

Isabelle Kocher explique qu'il n'y a pas de salariés payer au Smic, chez Engie et que par ailleurs à Engie, il y a 2000 postes non pourvus. 

La crise des gilets jaunes "C’est une vraie crise qui a un impact sur des mesures publiques, économiques, et sur limage internationale ...

La patronne d'Engie explique au sujet du prix du gaz, "Ce n'est pas nous qui les fixons". 

Légende du visuel principal:
Isabelle Kocher © AFP / ERIC PIERMONT / AFP
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.