Jordan Bardella, tête de liste RN aux élections européennes est l'invité du Grand Entretien de la matinale.

Jordan Bardella explique : “L’europe a inventé les nations mais cette union s’est construite sans les nations (...) Il est essentiel d’avoir une sorte ‘d’Europe à la carte’ “.

Sur la situation des alliés européens du RN, par exemple le scandale causé en Autriche par le vice-chancelier et dirigeant du FPÖ Heinz-Christian Strache en Autriche, qui a démissionné samedi au lendemain de la diffusion d'une vidéo, tournée en caméra cachée en 2017, dans laquelle on le voit proposer, en échange d'un soutien politique et financier, des contrats publics à une femme se disant la nièce d'un oligarque russe : "Ça n’enlève rien au fait que les Autrichiens ont voté à 25% pour le FPÖ (...)L’Économie américaine ne s’est jamais aussi bien porté. En réalité toutes les grandes puissances qui marchent dans la mondialisation sont en train de tourner le dos au libre échange total (...) ce qui ne les empêche pas de coopérer avec les autres nations."

L'affaire Vincent Lambert

Bras de fer judiciaire depuis plusieurs années entre différents membres de la famille, l'arrêt des traitements à Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif depuis dix ans, avait débuté lundi, après avoir été validé par le Conseil d'Etat fin avril.  Mais le soir même, la cour d'appel de Paris, saisie par les parents de cet ancien infirmier psychiatrique, opposés à l'arrêt des traitements visant à le maintenir en vie, a ordonné leur rétablissement jusqu'à ce qu'un comité de l'ONU se prononce sur le fond de son dossier. Après ces revirements, Jordan Bardella estime, lui que "cette décision va dans le bon sens" : "Vincent Lambert ne subit pas un acharnement thérapeutique."

Sur le remboursement de la dette contractée par le RN

"Les banques françaises ne souhaitent plus prêter aux partis politiques" affirme Jordan Bardella, qui estime qu'"aujourd'hui être dans l’opposition et contracter un prêt bancaire, c’est extrêmement compliqué".

L'écologie, grande absente du programme RN aux européennes ?

"On défend le localisme (...) Il faut pouvoir produire tout ce qu”on peut chez nous, en faisant le patriotisme économique" explique la tête de liste, qui dit vouloir "développer les circuits courts" : "Le localisme, c’est la refonte de notre modèle économique." Interrogé par un auditeur à propos de la position du RN sur le glyphosate, Jordan Bardella explique : "On peut s’en passer mais il ne faut pas être idéologue, mais pragmatique (...) être cohérent en interdisant l’importation de produits à base de glyphosate".

Le nucléaire est peut-être l’une des énergies les plus propres, il faut investir sur les start-up françaises et la filière hydrogène

Interrogé par un auditeur sur la position de son parti sur la question du glyphosate, Jordan Bardella explique : "On peut s’en passer mais il ne faut pas être idéologue, mais pragmatique (...) ll faut être cohérent en interdisant l’importation de produits à base de glyphosate".

  • Légende du visuel principal: Jordan Bardella © AFP / FREDERICK FLORIN / AFP
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.