Cécile Duflot, directrice générale d'Oxfam France, est l'invitée du Grand Entretien avec Ali Baddou et Léa Salamé.

Les 1 % les plus riches de la planète possèdent deux fois plus de richesses que 90 % de la population mondiale, révèle Oxfam dans un rapport annuel sur les inégalités mondiales, publié à la veille de l'ouverture du sommet de Davos en Suisse. L'ONG dénonce "l'absurdité du niveau d'inégalités aujourd'hui en France", avec 7 milliardaires qui possèdent plus que les 30 % les plus pauvres.

Cécile Duflot insiste sur l'appauvrissement des femmes : "Ça s’aggrave. Les inégalités se creusent au détriment des femmes. Le travail qu’elles font, travail de soins des enfants, des malades, est nécessaire, mais il n’est pas rémunéré. Les femmes apportent des éléments nécessaires à la vie sans rémunération en étant plus vulnérables et plus pauvres. Les inégalités minent les sociétés."

Plus de pauvres en France

Selon Oxfam, les milliardaires français sont ceux qui ont engrangé le plus de bénéfices dans le monde l'année dernière.

"La fortune de Bernard Arnault, l’un des plus riches du monde," explique Cécile Duflot, "si vous aviez économisé 8000 euros depuis 1789, vous auriez 1% de la fortune d’Arnault." 

Il y a 400 000 nouveaux pauvres en France depuis 2018

La France est un des pays le plus redistributif, "sauf que justement la tendance est en train de s’inverser. Elle s’inverse parce qu’elle est le résultat de choix politiques". 

Cette question des inégalités c’est une question de choix politiques. Certains milliardaires américains vont prochainement demander une augmentation des impôts

Cette question des inégalités ne permet pas la redistribution au travers des générations, selon la directrice générale d'Oxfam France. 

Quand on est arrivé dans le bon utérus, on peut naître avec des milliards

"Les sociétés les plus inégalitaires sont en moins bonne santé, selon les enquêtes des épidémiologistes", explique Cécile Duflot. 

Stopper vraiment le carbone ? 

Greta Thunberg a-t-elle raison de réclamer de stopper complètement l'économie basée sur le carbone ? 

La radicalité aujourd’hui, c’est la nécessité.

Actuellement on est sur les scénarios les plus pessimistes, rappelle Cécile Duflot. "Ce qui dysfonctionne c’est que notre système est incapable de faire face au dérèglement climatique comme il est incapable d'enrayer les inégalités".

"Par exemple, changer le modèle agricole, c'est développer l'emploi agricole", estime Cécile Duflot. "C'est arrêter, certaines choses, et en développer beaucoup d'autres". 

Interrogée sur les solutions possibles, Cécile Duflot cite le choix d'avoir un scénario 100% énergie renouvelable en France.  

Le rapport Oxfam 2019 sur les inégalités
Le rapport Oxfam 2019 sur les inégalités © AFP / Kun TIAN, Thomas SAINT-CRICQ
  • Légende du visuel principal: Cécile Duflot © AFP / JEAN-SEBASTIEN EVRARD
Les invités
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.