Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, est l'invité du grand entretien de Nicolas Demorand et Léa Salamé à 8h20.

Un état "stratège"

Philippe Martinez dénonce "le retour des licenciements boursiers", et commente le plan de licenciement prévu chez Nokia : "L'état doit intervenir pour [les] interdire (...) si on veut que le monde s'en sorte mieux : il faut faire respecter un minimum de règles internationales en matière de droit social."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"C'est une erreur de vendre des 'bijoux de familles' a des entreprises qui cherchent à récupérer un marché"

Sur les menaces de plans sociaux en France

"La réduction du temps de travail nous semble incontournable"

Le télétravail dans les règles

"Il faut un accord national, ce qui s'est passé dans la période était du travail à la maison, pas du télétravail". Philippe Martinez alerte sur le fait de "garder un lien avec ses collègues" : "On peut pas passer sa vie à travailler à la maison, la notion de collectif est essentielle dans le travail".

Réforme sur les retraites 

  • Légende du visuel principal: Philippe Martinez © AFP / Yoan Valat
Les invités