Christophe Galfard, docteur en physique théorique et auteur de "L'Univers à portée de main" (Flammarion / France Inter) est l'invité du Grand Entretien de la matinale avec Ali Baddou.

Christophe Galfard
Christophe Galfard © AFP / Leonardo Cendamo

"On a besoin de la matière noire pour expliquer l'histoire de l'univers"

Christophe Galfard explique le raisonnement des chercheurs avec les lois de la Nature déjà découvertes : "On part du principe qu’elles devraient s’appliquer partout dans l’univers. Il y a des choses qui n’y obéissent pas, et là il faut l’expliquer." 

C'est comme ça que l'hypothèse de la matière noire a été posée. 

"A l’échelle d’une galaxie on peut regarder comment les étoiles tournent. Selon Newton plus elles sont loin du centre, plus elles tournent lentement. Mais les étoiles lointaines dans les galaxies, elles ne fonctionnent pas selon les lois de Newton, sauf à ce qu’il y une quantité de matière inconnue, c’est la matière noire".

Pour chaque kilo de matière connue il y a cinq kilos de matière noire

La matière noire, les chercheurs ne sont pas certains qu’elle existe, "mais on a besoin de cette matière noire.. pour expliquer l’histoire de notre univers" précise Christophe Galfard. 

Notre galaxie, c'est la Voie lactée. "Il y a des galaxies satellites, plus petites, parmi elles, certaines sont tellement attirées par la notre qu’elles se retrouvent déchiquetées, et ça fait un courant, une ligne. Parmi ces étoiles, certaines ont été gobées par notre galaxie"

Direction la Lune 

Il y a cinquante ans l'homme posait le pied sur la Lune pour la première fois dans le cadre du programme spatial américain Apollo. Pour Christophe Galfard, à l'époque on était dans le contexte de la guerre froide, le coût estimé en dollars d'aujourd'hui serait de 160 milliards de dollars. Désormais on a une approche constructive, avec la perspective de construire une base sur la Lune et une autour de la Lune, pour pouvoir aller sur Mars. 

Les recherches faites actuellement renseignent sur l'histoire de notre planète. La lune serait née d'une collision avec la Terre. 

Comprendre la formation de la lune, c'est comprendre l'évolution de la Terre et notre histoire jusqu'aux origines de la vie

Aller vivre ailleurs dans l'espace ou sauver la planète ? 

On ne connait pas d’autres planètes que la Terre habitables par les humains. Toutes les avancées nous permettent de connaitre le fonctionnement de la Terre. Sur Mercure  la température est de +250 degrés , sur Vénus, c'est +450 degrés, Jupiter c'est du gaz, et Mars reste extrêmement hostile. "Vénus est devenue comme cela à cause d’un effet de serre", explique Christophe Galfard.

Dans le système solaire, les mondes sont tous cauchemardesques.

Pour aller sur Proxima B, la plus accueillante, "il faudrait 20 000 ans de voyage, avec les moyens actuels. Actuellement on a des études qui essaient sur 20 ans", explique Christophe Galfard.  

La vraie question, c’est y a t-il assez d’argent pour sauver la Terre ?  La réponse est oui, de loin, ce qui manque c’est la volonté politique. 

Christophe Galfard estime que le coût global des recherches scientifiques est négligeable  à coté des dépenses militaires. Il rappelle que le CERN représente 10 000 emplois : "C’est un endroit où tous les pays du monde discutent, en terme de coût c’est l'équivalent d'une tasse de café par habitant de la planète". 

Il rappelle que la politique spatiale de la France existe aussi au travers de son échelon européen, avec l'ESA. C'est l'ESA qui a envoyé le satellite GAIA qui a permis de cartographier des milliards d'étoiles. 

Le trou noir est-il une porte sur un autre monde ? Mathématiquement c'est possible

Les trous noirs sont-ils des portes vers autre monde ? "C'est mathématiquement possible" explique Christophe Galfard.

Les trous noirs c’est l’extrême de la gravitation, rien ne peut s’en échapper

Les invités
  • Christophe GalfardDocteur en physique théorique. Il est notamment l'auteur de "L'Univers à portée de main" (coédition France Inter/Flammarion, traduit dans une vingtaine de langues) et de la trilogie pour la jeunesse : "Le Prince des Nuages" (PKJ)
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.