Au lendemain de la conférence de presse d'Emmanuel Macron, la Secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre et porte-parole du Gouvernement Sibeth Ndiaye est l'invitée du grand entretien.

"Rien ne sera comme avant ? Je le crois très profondément" estime la porte-parole du gouvernement au lendemain des mesures annoncées par Emmanuel Macron après la consultation du grand débat : "Le constat qui a été le nôtre au moment de la présidentielle ne se dément pas (...) Néanmoins il y a un certain nombre de frustrations, un profond sentiment d’injustice, c’est à ça que le président de la République souhaite apporter une réponse".

Sur le dossier de l'environnement, le refus de la taxe carbone par les citoyens, et la critique des associations à l'égard du futur 'conseil de défense écologique' , Sibeth Ndiaye explique : "Il y a des mesures courageuses qui ont été prises depuis le début du quinquennat. Il y a des choses qui n’ont pas été acceptées par nos concitoyens, c’est normal qu’on puise se tourner vers eux".

"Cette politique a commencé à porter ces fruits, ce qu'ont dit les "gilets jaunes" n’est pas un message d’immobilisme. Les gilets jaunes nous ont dit 'on ne voit pas de changements concrets'."

Quand une auditrice  évoque la question des parents isolés ("Une mesure qui existe déjà"), et réclame la défiscalisation de la pension alimentaire, la porte-parole du gouvernement répond : il fallait "rendre réel" un "droit formel (...) On cherche a faire en sorte que ce droit là devienne effectif."

Elle réagit aussi à l'intervention d'Éric Woerth sur l'antenne de France Inter, au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron : 

La porte-parole du gouvernement est aussi revenue sur son expérience personnelle, elle qui fut naturalisée française en 2016, et qui raconte ce moment particulier : 

Sur la politique du gouvernement concernant l'immigration, elle explique : "Je préfère qu'on dise vite 'ce sera possible ou pas', il faut que ceux qui demande l’asile soit fixés rapidement, ça c’est de l’humanité. Nous devons faire face à cet afflux, les accueillir dignement"

Et pour clore la polémique au sein de laquelle se trouve la tête de liste de la liste LREM, Nathalie Loiseau, pour les prochaines élections européennes : "Est-ce que, depuis 35 ans,  Nathalie Loiseau est d’extrême-droite ? Ce sont des fadaises".

  • Légende du visuel principal: Sibeth Ndiaye © AFP
Les invités
  • Sibeth NdiayeSecrétaire d'État auprès du Premier ministre, porte-parole du Gouvernement
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.