Yannick Jadot, député européen et tête de liste EELV aux élections européennes, est l'invité du grand entretien de Nicolas Demorand et Alexandra Bensaid à 8h20.

Emmanuel Macron a été récompensé, ce mercredi, par les Nations unies pour son action en faveur du climat.  Le chef de l'Etat mérite-t-il son titre de "champion de la Terre" ?

Yannick Jadot, eurodéputé, tête de liste des écologistes à l’élection européenne de 2019. 

Macron, Champion de la terre ? 

"À Strasbourg, on considère que Macron est le champion de la terre brûlée. « Make the planet great again n’était qu’un slogan ».

Huile de palme encore importée, mine d’or en Guyane, l’Europe, c’est le front civilisationnel, un projet de paix de défense des valeurs universelles. Mais quand il s’agit d’agir…Emmanuel Macron signe accord de libre-échange avec le Canada, c’est contradictoire. On a augmenté notre importation de pétrole. C’est la mondialisation de la malbouffe.

Bravo pour le discours mais sur les actes, Macron participe davantage de la crise climatique que de sa résolution.

François De Rugy aura un ministère de la figuration. Hulot ne voulait pas non plus du nucléaire mais la France n’est même pas raccord avec nos objectifs européens sur les énergies renouvelables."

Nucléaire

"Édouard Philippe a été patron des relations publiques d’Areva et à cette époque 1,8 milliard d’euros ont disparu dans l’affaire UraMin. Je voudrais une commission d’enquête la dessus."

Aquarius 

"L’Aquarius, à chaque arrivée on a une négociation en catastrophe. La réponse est européenne.  Il faut que ce bateau soit un pavillon européen."

Nationalismes en Europe

"Salvini est un monstre mais les égoïsmes européens ont nourri la bête Salvini.

Valls a joué d’une obsession nationale y compris pour ceux qui ont une double nationalité.  Liste commune aux Européennes à gauche avec Hamon, Mélenchon, le PC, demande une auditrice. Avec les élections européennes va se décider une partie de l’avenir de l’humanité. Au sein du Parlement européen, je sais les combats que nous, écolos, nous avons menés."

Pour moi, l’enjeu européen n’est pas l’avenir de la gauche française.

"Mélenchon veut faire de ce scrutin un référendum anti-Macron, c’est qu’il n’a pas pris la mesure de l’enjeu européen. "

Glyphosathe

"Le chloredécone c’est un scandale d’État, comme le glyphosate."

Légende du visuel principal:
Yannick Jadot © Radio France / Anne Audigier
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.