L'historienne de l’art et présidente de la Fondation Zinsou est l'invitée de Nicolas Demorand et Léa Salamé.

Marie-Cécile Zinsou, invitée de la matinale spéciale de France Inter, ce vendredi 27 septembre.
Marie-Cécile Zinsou, invitée de la matinale spéciale de France Inter, ce vendredi 27 septembre. © Radio France /

Pour l'historienne de l'art Marie-Cécile Zinsou, Jacques Chirac "a donné de la grandeur à la France" en faisant entrer au Louvre les arts extra-occidentaux, malgré les réticences de nombreux conservateurs. "Il a dit tout à coup : 'il n'y a pas de hiérarchie dans les cultures. Il faut être capable de regarder les autres et comprendre que leur art n’est pas à comparer aux arts occidentaux". 

Marie-Cécile Zinsou milite pour l'accès à la culture en Afrique, et notamment au Bénin où elle a ouvert un musée en 2005. "Un jour j'ai reçu un coup de fil pour me dire 'le président Chirac a décidé que les œuvres du Quai Branly devaient être visibles en Afrique et qu'elles devaient être vues par tous". Quelques mois plus tard, elle reçoit les œuvres parties du Bénin en 1892. "Chirac a dit : 'il faut que les jeunes gens au Bénin voient cet héritage, il faut que les œuvres soient vues par les populations dont elles émanent".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.