Jordan Bardella, député européen et vice-président du RN, est l'invité du grand entretien de Nicolas Demorand et Léa Salamé à 8h20.

Après la première phase de déconfinement, Jordan Bardella "souhaite que la seconde se passe mieux, il faut engager le pays sur la voie de la reprise, les Français ont fait preuve d'une résilience incroyable pendant ces deux mois, faisons leur confiance". "Il faut engager la réouverture des cafés, des bars , des restaurants en zone verte, (...) faire en sorte qu'au cas par cas, on puisse rouvrir des établissements, faisons preuve d'un peu de bons sens" estime l'élu RN.

"Il faut qu'on permettent aux Français d'aller sa balader dans les parcs, comme à Paris, de même pour les centres commerciaux, ce sont des grands espaces", ce qui permettra, pour l'élu, aussi "à l'activité de reprendre, aux Français de travailler".

Patriotisme économique

Jordan Bardella dit souhaiter "mettre en place un fléchage de l'épargne des Français, aujourd'hui utilisé dans des missions d'intérêt général (...) On souhaiterait qu'il soit mis en oeuvre pour le patriotisme économique". L'élu RN cite ainsi que le cas du constructeur auto Renault, en grande difficulté : "C'est le cas d'école, là ou l'état va être jugé". Si l'état n'est pas capable de les sauver, "c'est très très mal barré pour l'économie française."

"Donnons la priorité à nos entreprises partout où c'est possible" réclame l'élu : "Profitons de cette crise pour mettre le paquet sur les PME /TPE, premiers pourvoyeurs d'emploi dans notre pays".

Non aux soins pour les clandestins

À la question d'un auditeur médecin qui conteste l'avis négatif du RN sur l'AME (Aide médicale d'état), Jordan Bardella maintient : "La moitié du déficit des hôpitaux vient des dépenses de soins qui ne sont pas remboursées (...) de clandestins qui ne sont pas remboursés, des soins gratuits à des gens qui arrivent très nombreux : il y a un peu de justice à remettre là dedans".

Non à StopCovid

"Cette application est vouée à rester un gadget, estime l'élu, personnellement je ne la téléchargerai pas (...) Ça n'a pas permis , notamment à la Corée, d'enrayer l'épidémie". Quand à la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement, il estime qu'on "peut toujours excuser une erreur politique, mais pas excuser le mensonge"

Ouvrir les frontières pour l'été ?

"Personne ne peut dire dès maintenant quelle sera la situation au 1er juillet. Aujourd'hui on ne peut pas demander aux Français de respecter la limite des 100kms et ouvrir nos frontières à des régions entières sans contrôle" estime l'élu mais "si l'épidémie est maitrisée en aout, il ny a pas de raison qu'on interdise à l'industrie du tourisme de travailler". 

Didier Raoult, 'sanitairement incorrect'

Le Pr Didier Raoult doit il se lancer en politique ? "Didier Raoult est le 'sanitairement incorrect', il est peut-être  à la médecine ce que nous sommes à la politique" estime Jordan Bardella, pour qui le spécialiste marseillais fait "ressortir une parole qui n'est pas celle de la doxa". 

Le RN convoqué par la justice russe

Sur les prêts russes et la convocation de Marine Le Pen en Russie : "Pour l'instant les mesures sanitaires ne permettent pas de se déplacer en Russie, mais je suis assez confiant pour la situation financière du RN". 

  • Légende du visuel principal: Jordan Bardella © AFP / Martin Bertrand
Les invités
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.