Yannick Jadot, député européen EELV, est l'invité du grand entretien de Nicolas Demorand à 8h20.

Yannick Jadot intervient alors que le projet de loi sur l'agriculture est discuté à l'Assemblée Nationale. 

C'est le lobby de l'agrochimie, c'est le lobby de l'élevage concentrationnaire, c'est le lobby de la malbouffe qui a gagné. 

Engagement présidentiel, la sortie du glyphosate d'ici 2021 a commencé à provoquer de vifs débats lundi à l'Assemblée, le ministre Stéphane Travert refusant de l'inscrire dans la loi agriculture et alimentation comme le lui demande une partie de sa majorité et de la gauche. 

Après la décision de l'Union européenne en novembre de renouveler la licence de l'herbicide controversé pour cinq ans, Emmanuel Macron avait promis que la substance, principe actif du Roundup de Monsanto, serait interdite en France "au plus tard dans trois ans". 

Pour le député écologiste "c’est un terrible gâchis. L’idée c’était de reconstituer l’agriculture avec la gastronomie, et les paysans, et c’est le lobby  de l'agrochimie, c'est le lobby de l'élevage concentrationnaire, c'est le lobby de la malbouffe qui a gagné". 

Pour Yannick Jadot, "On donne la transition agricole  à la direction de la FNSEA et à Monsanto". 

Le ministre de l'agriculture est le lobby

Yannick Jadot évoque l’anéantissement biologique, 80% des insectes ont disparu en 30 ans. Or précise-t-il, "le ministre de l’agriculture soutient les viticulteurs ; et pourquoi abandonne-t-il les apiculteurs ?  La mortalité des abeilles est lié aux pesticides il ne veut pas revenir sur les pesticides. Laisser mourir les apiculteurs c’est une responsabilité du gouvernement" 

Le bio ne coûte pas plus cher

Lors du Grenelle de l’environnement en 2007, la part du bio dans les repas scolaires était de 4% et l'engagement était d'arriver à 20%. Cet objectif n'est toujours pas atteint. Cela coûterait 68 centimes d'euros de plus par repas. 

1 milliard de repas par an, dela reviendrait donc à 680 millions d’euros supplémentaires. 

Les aides publiques à l'agriculture se montent à 9 milliards d’euros. 

Yannick Jadot : "Je propose que 50% de ces fonds structurent les circuits courts vers la restauration scolaire"

Nicolas Hulot au gouvernement pour longtemps ? 

Pour Yannick Jadot, "ce gouvernement soutient le pire de l’agriculture". 

Légende du visuel principal:
Yannick Jadot © AFP / Philippe Lopez
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.