Laure Adler, écrivaine et productrice à France Inter, Bertrand Lavier, artiste, et Isabel Pasquier, journaliste sont les invités du Grand entretien de France Inter pour rendre hommage à Christian Boltanski.

Christian Boltanski dans son atelier de Malakoff en 2019
Christian Boltanski dans son atelier de Malakoff en 2019 © AFP / Joël SAGET / AFP

Christian Boltanski s'est éteint, mardi, à l'âge de 76 ans. "C'était quelqu'un de très drôle. C'était un ami très proche, et c'est d'autant plus précieux que les amitiés entre artistes sont assez rares", souligne l'un de ses proches, le plasticien Bertrand Lavier. 

La journaliste et productrice Laure Adler, qui l'a longuement interviewé dans le cadre de l'écriture d'un livre, salue "un être qui, par son imaginaire, créait des fictions incroyables" et rappelle qu'il "aimait beaucoup le monde de la mémoire" : "Il créait quelque chose qui faisait battre notre cœur encore plus fort. Il a enregistré les propres battements de son cœur et demandé à celles et ceux que ça intéressait de faire de même."

Isabel Pasquier, spécialiste des arts à la rédaction de France Inter, va aussi dans ce sens d'un très fort rapport émotionnel à l'œuvre de Boltanski : "Le projet de Boltanski, c'était de nous placer au cœur de l'exposition. Quand on traverse une œuvre de Boltanski, on ne peut pas parler. A chaque fois, il nous tend un miroir". Ainsi, au message d'une auditrice qui dit ne jamais avoir compris le travail de cet artiste, Laure Adler répond : "Il n'y a rien à comprendre dans les œuvres de Boltanski. Il y a à ressentir, à se laisser porter (...). Il se passe quelque chose entre l'œuvre qui est regardée et son regardeur, quelque chose de magique"

Les invités