Yannick Jadot, député européen EELV, finaliste de la primaire des écologistes avec Sandrine Rousseau, est l'invité du Grand entretien de France Inter.

"Ce matin je suis très heureux et très fier de la famille écologiste, on a eu des débat de qualité, on a eu beaucoup de gens inscrits, c'est ma fierté" affirme Yannick Jadot sur France Inter ce lundi 20 septembre. Le candidat à la primaire des écologistes a terminé en tête ce dimanche. "Il n'y a pas de déception après ce score" estime-t-il. Seulement deux points, soit moins 3000 votes, séparent le député européen et Sandrine Rousseau

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Je n'ai pas un programme moins radical" affirme Yannick Jadot, "je conteste cette vision là." Il poursuit : "Je suis là pour construire un grand rassemblement. L'écologie que je porte, c'est une écologie qui ne transige pas sur le dérèglement climatique, sur l'effondrement de la biodiversité. Mais je veux une écologie qui rassemblent." 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"On ne peut pas avoir cinq ans de Macron de nouveau" clame le candidat à la primaire des écologistes, "on ne peut pas avoir un débat électoral sur l'interdiction des prénoms" en référence aux propos du polémiste et probable candidat Eric Zemmour. Yannick Jadot ne veut pas évoquer ses différences avec les autres candidats, comme Delphine Batho, qui prônait la décroissance : "On est d'accord sur les vrais enjeux. On veut sortir du jetable et du gaspillage, de combattre l'obsolescence programmée."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

  • Légende du visuel principal: Yannick Jadot, invité de Questions politiques sur France Inter le 25 octobre 2020. © Radio France / France Inter
Les invités
L'équipe