Sophie Cluzel, secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées et Claude Chirac sont les invités du Grand entretien de la matinale de France Inter pour le livre "La force des différents" aux éditions JC Lattès.

Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat aux personnes handicapées, s’entretient avec différentes personnalités, confrontées au handicap ou non, autour d’un thème que les médias n’abordent pas. "J'avais envie de voir quel était l'impact sur la famille, la fratrie, sur les médias, sur la relation père fils, sur l'engagement des personnes différentes. Je voulais dire à tout le monde que cette différence elle est parmi nous", explique Sophie Cluzel.

Pour Claude Chirac, "c'est un peu contre nature pour moi de parler des miens, mais je pense que le sujet méritait que je me fasse un peu violence. Quand on aborde ces sujets, on fait oeuvre utile pour tout le monde". Claude Chirac, se souvient de sa gêne, et de sa honte, quand elle était jeune, vis-à-vis de sa sœur.

Le mot de singularité est probablement plus juste que celui de différence"

"Mon père a fait les trois grandes lois françaises", sur le handicap rappelle Claude Chirac. "Il trouvait important, que nous enfants, on comprenne qu'il y a toutes sortes de personnes qui ont des particularités, que c'est une richesse, c'est le cœur de notre éducation".

Dans ce livre, le chef Yannick Alléno se confronte à la question du recrutement des personnes handicapées. L’athlète Marie-Amélie Le Fur raconte la féminité lorsque le corps porte la trace d’un accident. Gilbert Montagné rit de la technologie, qui complique parfois la vie au lieu de la simplifier. Le philosophe Alexandre Jollien interroge le rejet que suscite trop souvent le handicap. Marc-Olivier Fogiel répond au reproche concernant la faible présence des personnes handicapées dans les médias. Eléonore Laloux révèle son quotidien de première élue trisomique de France, à Arras. 

"Ce regard, il faut qu'on le normalise", dit Sophie Cluzel. Dans son livre, elle insiste sur la difficulté des situations pour les aidants. "Beaucoup de personnes ne se reconnaissent pas comme aidants, or l'implication est beaucoup plus forte pour eux. Ils sont 10 millions". "Ce livre c'est pour dire aussi "dites nous ce dont vous avez besoin" ajoute-t-elle.

"C'est presque un métier très technique et de haute responsabilité", celui d'aidant, explique Claude Chirac. "J'ai pu être aidante à temps plein, grâce à mon mari, mais il y a des familles qui ne peuvent pas faire cela, et doivent travailler en même temps".

Les professionnels du soins

Pour Sophie Cluzel, au-delà des aidants, "nous sommes en train de travailler pour la reconnaissance des professionnels, c'est l'engagement de demain, ce sont les métiers du futur".

Pour l'accompagnement des enfants handicapés en milieu scolaire, Sophie Cluzel parle de 100.000 élèves de plus scolarisés en milieu ordinaire grâce à des recrutements de personnel adapté. 

_"Tous les enfants handicapés n'ont pas besoin d'être accompagnés".  60% des élèves sont accompagnés, d'autres ont besoin d'aménagement pédagogique ou de matériel adapté. "Après, se posent des problèmes de recrutement et d'affectation des emplois". _

"On a créé le grand service public de l'école inclusive" précise la Secrétaire d'état.

Pour rappel, le numéro dédié aux questions d'accompagnement à l'école : 0800 730 123. 

  • Légende du visuel principal: Sophie Cluzel et Claude Chirac. © AFP /
Les invités
  • Sophie CluzelSecrétaire d'État chargée des personnes handicapées
L'équipe
Thèmes associés