Le ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, est l'invité du Grand entretien. Il revient sur les bons chiffres de la croissance, annoncés ce vendredi par l'Insee.

Annoncés ce vendredi par l'Insee, les chiffres de l'économie française en début d'année 2021, avec une croissance de 0,9% au deuxième trimestre de l'année et une consommation des ménages également en hausse. "C'est une performance exceptionnelle de l'économie française, que je veux saluer", déclare le ministre de l'Économie Bruno Le Maire. "C'est tout qui repart : la consommation, l'investissement, le moral des entrepreneurs", dit-il, qui doit permettre "de retrouver le niveau d'avant-crise au début 2022". 

Pour le ministre, c'est aussi une validation des choix économiques du gouvernement "depuis le premier jour de la crise : protéger les entreprises, éviter des dizaines de milliers de faillites, c'est ce qui nous permet aujourd'hui de rebondir fort". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Cela devrait "nous permettre d'engager le troisième temps de notre stratégie économique", après la protection d'une part et la relance d'autre part : "Le troisième temps, c'est celui de l'investissement, qui doit préparer la France pour 2030 et qui doit permettre de mettre fin à 30 années de délocalisations industrielles, de fermetures d'usines, pour retrouver une indépendance industrielle".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Interrogé sur la question de la situation des cinémas face à la mise en place du pass sanitaire, il concède que le cinéma "souffre beaucoup actuellement : il y a beaucoup de sorties, moins d'entrées que prévu, le pass sanitaire a eu un impact, je le reconnais", mais il rappelle que les aides sont maintenues pendant l'été (une prochaine réunion est prévue le 30 août), que le CNC a également annoncé de nouvelles aides. Mais il tient aussi à rappeler que le pass sanitaire "est une protection" indispensable selon lui, et qu'il a "confiance dans le sens des responsabilités des Français". 

Quant aux aides financières, il rappelle que "ce n'est plus du "quoi qu'il en coûte", c'est de l'aide ciblée" : 

C'est l'argent des Français, du contribuable, que nous engageons. Je veux m'assurer que chaque euro va bien à des secteurs qui ont effectivement perdu du chiffre d'affaires

  • Légende du visuel principal: Le ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire © AFP / Christophe Michel / Hans Lucas
Les invités