Jean-Christophe Notin donne la parole aux agents de la DGSE qui s'expriment pour la première fois. Il est l'invité de Patrick Cohen.

Jean-Christophe Notin donne la parole aux agents de la DGSE.
Jean-Christophe Notin donne la parole aux agents de la DGSE. © AFP / Martin Bureau

Dans un livre à paraître aujourd'hui et dans un documentaire diffusé le 7 juin sur Canal +, Jean-Christophe Notin donne la parole aux agents de la DGSE . Ils s'expriment pour la première fois. L'auteur des Guerriers de l'Ombre est l'invité de Patrick Cohen.

Le service en question sur lequel a enquêté Jean-Christophe Notin est tellement secret que l'on n'en connait même pas le nom : "Les personnes qui ont participé au documentaire n'ont pas voulu le citer. Ils le nomment 'le service clandestin'. Et entre eux, ils ne se connaissent pas".

Le réalisateur explique aussi qu'ils sont, pour la plupart, tenus de ne pas raconter ce qu'ils ont vécu :

Ils savent qu'ils ont franchi certaines règles de confidentialité

Tous ont respecté ces règles du secret jusqu'au sein de leur famille :

Qu'est-ce qui pousse ces hommes dans ces missions ? "La perversité de faire des choses interdites", répond même l'un d'eux dans le documentaire de Jean-Christophe Notin :

C'est un métier qui les passionne, ils vont chercher l'adrénaline, l'interdit

Deux à trois semaines de test d'entrainement

Notin revient notamment sur les conditions de recrutement : deux à trois semaines de mises en situation sont nécessaires, parfois extrêmes.

"La légende, explique le réalisateur, c'est la vie que vous vous recréez, et la couverture c'est le métier choisi qui permet d'évoluer à l'étranger en donnant le change aux services locaux".

La France est en pointe avec ce genre de services

Revoir l'interview en vidéo

Revoir les questions des auditeurs

LIRE I Le Bureau des légendes : le vrai du faux dans la série d'Eric Rochant

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.