Le conseiller spécial de François Fillon est l'invité de Patrick Cohen

Jérôme Chartier lors d'un meeting en novembre 2016
Jérôme Chartier lors d'un meeting en novembre 2016 © AFP / Bertrand GUAY

Jérôme Chartier, conseillé spécial de François Fillon, a réagi au micro de Patrick Cohen au report de la visite de François Fillon au salon de l'Agriculture, espérant que cette décision n'a pas été prise "pour des raisons de sécurité".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Attendu ce mercredi matin, le candidat LR, qui avait dénoncé dimanche "l'état de guerre" dans lequel se déroule la campagne pour l'élection présidentielle, doit prendre la parole à midi depuis son QG de campagne.

Son conseiller spécial a ainsi déploré certains débordements survenus en marge d’événements politiques, tels que les bus de militants du Front national tagués dimanche à Nantes.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Implicitement, Jérôme Chartier point la responsabilité du gouvernement actuel, qui ne donne pas de consignes claires aux forces de l'ordre contre ces manifestants.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Les électeurs commencent maintenant à s'intéresser à l'élection"

Interrogé ensuite sur la dégringolade de François Fillon dans les sondages depuis l'affaire des soupçons d'emplois fictifs qui visent son épouse et ses enfants, Jérôme Chartier a tenu à rassurer les soutiens LR : la campagne n'a pas encore débutée, du fait des primaires à gauche et à droite et moins de la moitié des électeurs ont à ce jour arrêté leur choix de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La lutte contre le retour au franc, une question "prioritaire"

Pour le conseiller spécial de François Fillon, le meilleur moyen de lutter contre Marine Le Pen, c'est d'opposer les programmes des deux candidats sur des questions davantage économiques que "populistes". Jérôme Chartier veut notamment mettre l'accent sur le retour au franc, un événement qui engendrerait une lourde dévaluation de l'épargne des Français.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Une opposition d'autant plus importante que Jérôme Chartier estime "réel" "le risque que Marine Le Pen devienne présidente de la République".

► REVOIR | L'interview de Jérôme Chartier en intégralité

Les invités
L'équipe