Sylvie Laurent, historienne et docteur en littérature américaine, est l'invitée de Nicolas Demorand à 8h20. Elle répond aux questions des auditeurs à partir de 8h40.

Donald Trump a été élu en novembre 2016, quel est le bilan de cette première année au pouvoir ? Plusieurs questions de politique générale se posent au surlendemain d'un attentat terroriste perpétré, ce mardi 31 octobre, à New York (Etats-Unis).

Sylvie Laurent, historienne et docteur en littérature américaine, estime qu'au terme d'une année de gouvernance Trump, son dernier tweet  - dans lequel il demande la mort de l'homme qui a commis l'attentat de New York ce mardi - est une "métaphore de l'année écoulée, un appel à une justice expéditive, par voie de twitter, dans lequel il fait aussi un clin d’œil à ses électeurs". 

"On est stupéfait de cet appel à la peine de mort" explique l'historienne. Son discours est à destination de ses électeurs qui continuent à le soutenir, "sa base électorale approuve encore à 40% son action à la tête du pays" détaille la chercheuse. 

L'impuissance institutionnelle

Pour elle, la présidence Trump est une présidence de l'impuissance institutionnelle, puisque aucune des grandes promesses de campagne n'a été tenue. Dans le même temps, il détricote aussi une partie de ce qui a été fait par son prédécesseur.  

Son discours est un révélateur d'un des visages de l'Amérique," la partie sombre du pays" estime l’historienne. 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.