Ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin réagit aux coupes et répartitions budgétaires du nouveau gouvernement.

C'est un fait d'actualité très commenté ce jeudi matin. Le joueur de football Neymar signe son transfert au Paris Saint-Germain pour un montant record. Une somme souvent qualifiée d'indécente dans la presse, mais le ministre de l'Action et des Comptes publics préfère y voir les recettes fiscales qui suivront. Au micro de Pierre Weill, Gérald Darmanin s'est réjouit que le joueur viennent payer ses impôts en France.

Réagissant également sur les 300 millions de crédits de paiement annulés pour les collectivités territoriales, Gérald Darmanin a minimisé leur impact sur les budgets : ces dotations ne représentent que 0,3 % des budgets et concernent, selon le ministre, des dépenses qui ne sont pas encore engagées.

Pour faire passer la pilule, Gérald Darmanin oppose cette baisse à celle à venir des impôts.

Autre coupe polémique, cette baisse des APL qui a généré nombre de critiques, jusqu'à l'Élysée. Selon le Canard Enchaîné, Emmanuel Macron lui-même se serait désolé du tollé provoqué. Mais Gérald Darmanin renvoie la faute aux propriétaires que le ministre accuse d'ajuster les loyers en fonction du montant d'aides au logement touchées.

► REVOIR | L'interview intégrale

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.