Emission spéciale de France Inter sur l'emploi, en direct de Lampaul-Guimiliau (Bretagne), qui a vécu le conflit social des abattoirs Gad.

Jean Marc Puchois, maire de Lampaul-Guimiliau (Finistère) . Réunis en assemblée générale depuis 11h le jeudi 31 octobre 2013
Jean Marc Puchois, maire de Lampaul-Guimiliau (Finistère) . Réunis en assemblée générale depuis 11h le jeudi 31 octobre 2013 © Maxppp / DAVID ADEMAS

Les inivtés de Patrick Cohen pour cette matinale spéciale à Lampaul-Guimiliau (Bretagne) : Olivier Le Bras, ex-délégué syndical FO chez Gad, conseiller régional en Bretagne, Joëlle Crenn, ex-salariée de Gad, présidente de l’association "Sauvons Lampaul", aujourd’hui gérante du restaurant ouvrier L’Hermine, Jean-Marc Puchois, maire de Lampaul-Guimiliau, vice-président du comité de suivi des salariés de Gad, Patrick Valentin, initiateur de la loi "Territoires zéro chômage longue durée", et Clément Marinos, économiste à l’Université de Bretagne Sud et enseignant à l'IUT de Vannes.

Tous reviennent sur le conflit majeur qui a marqué l'histoire sociale et économique de la ville, mais a aussi résonné partout en France : la restructuration des abattoirs Gad, et le plan social qui en a découlé. La situation était pourtant atypique, dans cette commune de Bretagne, où le nombre de salariés dépassait le nombre d'habitants, comme l'explique le maire de Lampaul-Guimiliau, Jean-Marc Puchois.

►►►A LIRE AUSSI | La France des plans sociaux : dix ans de crises et d'emplois perdus [carte]

Patrick Cohen et ses invités : émission spéciale en direct de Lampaul-Guimiliau
Patrick Cohen et ses invités : émission spéciale en direct de Lampaul-Guimiliau © Radio France / Nicolas Boucard

►►►Pour comprendre le conflit chez Gad : "Des ouvriers qui tapent d'autres ouvriers"

Olivier Le Bras, ex-salarié de Gad, leader syndical FO pendant le conflit, désormais conseiller régional en Bretagne : "Quand je suis entré chez Gad, on m'a dit 'ici on a un emploi à vie'"...

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Patrick Valentin, initiateur de la loi "Territoires zéro chômage longue durée" : "On a rencontré tous les chômeurs de la commune pour leur demander "qu'est ce que vous savez faire'? Avec ça on a créé une entreprise virtuelle (...) On avait les 3 composantes : des gens, du boulot, de l'argent".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

L'équipe