Le président de Debout la France, désormais soutien de Marine Le Pen dont il serait le Premier ministre si la candidate était élue le 7 mai, est l'invité de Patrick Cohen.

Nicolas Dupont-Aignan au meeting de la candidate Front National, Marine Le Pen - Parc des expositions de Villepinte - 1er mai 2017
Nicolas Dupont-Aignan au meeting de la candidate Front National, Marine Le Pen - Parc des expositions de Villepinte - 1er mai 2017 © AFP / Joël Saget

Nicolas Dupont-Aignan est maire d'Yerres (Essonne) depuis 1995 et député du département depuis 1997, candidat à la présidentielle pour le mouvement Debout la France, rallié à Marine Le Pen, qui l'annonce comme Premier ministre.

Un accord avec Marine Le Pen

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Six points d'accord ont été trouvé avec Marine Le Pen : "Sur l'euro, on s'est donné un délai supplémentaire, mon programme handicap, la scolarisation des enfants étrangers, gratuit, le vote blanc.... ce qui est important c'est de lire les programmes de chacun. si on est attaché à l'indépendance du pays, si on ne veut pas la loi El Khomri puissance 10. Marie-France Garaud m'a dit c'est le combat entre l'argent roi et la volonté du peuple"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Macron, une faillite promise ?

"J'ai beaucoup réfléchi avant d'annoncer mon soutien à Marine Le Pen. Je l'ai fait car je pense que l'élection de M. Macron, avec une casse sociale sans précédent, serait dramatique pour le pays. On ne peut pas se dérober en politique. C'est ma responsabilité. Si M. Mélenchon n'appelle pas à voter pour Macron, c'est parce qu'il va précipiter la France dans le fossé. Macron est instable, agité."

L'Europe et la liberté de chaque pays

"La vision de De Gaulle de l'Europe, c'est une union de nations libres qui coopèrent sur des projets : Airbus, Ariane, Erasmus. Nous voulons que chaque nation retrouve sa liberté et que l'on ait des coopérations sur des sujets d'avenir."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

L'entretien avec Patrick Cohen

Interactiv'

Les invités
L'équipe