Danielle Simonnet, porte-parole de la France Insoumise, est l'invitée de Patrick Cohen, à quelques jours du premier tour des législatives.

Danielle Simonnet
Danielle Simonnet © AFP / Yann Bohac / Citizenside

Danielle Simonet, candidate de la France Insoumise à Paris pour les prochaines législatives, réagit d'abord aux modifications en cours de la loi travail. Huit ordonnances, qui prévoient notamment que l'accord d'entreprise deviendrait la norme :

C'est une remise en cause des droits acquis des salariés. Une violence sociale sans précédent que veut imposer monsieur Macron, avec un déni démocratique à tous points de vue

La plateforme en question doit être présentée cette semaine aux syndicats : "Cela va avoir lieu au plus tard avant les législatives, pour que les citoyens n'aient pas les éléments de ce débat-là".

Sur l'engagement de la France pour défendre le climat

Si Emmanuel Macron estime "qu'il n'y a pas de plan B pour la planète", alors "il faut qu'il s'engage à ne pas signer le CETA" : un accord qui "remet en cause les réglementations environnementales et sociales" estime la porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, en ce lundi, journée mondiale de l'environnement :

Nous défendons 100% des énergies renouvelables. Il faut assumer une politique d'investissements publics

"Le problème des accords de la Coop 21 c'est qu'ils ne sont pas contraignants. Aujourd'hui ils ne sont absolument pas suffisant : il faut arrêter des projets comme Notre-Dame-Des-Landes, Europa City..."

Une "sobriété energétique qui justifie aussi la position de Danielle Simonet, qui siège au Conseil de la Mairie de Paris, et qui s'est prononcé contre l'organisation des Jeux Olympiques de 2024 par la capitale française :

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.