Amos Oz, écrivain israélien, est l'auteur de "Judas".

L'écrivain Amos Oz lors d'une lecture de son livre "Judas".
L'écrivain Amos Oz lors d'une lecture de son livre "Judas". © Maxppp / STEPHANIE PILICK

Amos Oz, lui même, a souvent été qualifié de traître, "dès [son] enfance", explique-t-il. "Aujourd’hui pour mes idées entre Israël et la Palestine." Pour l'écrivain, le mot "traître" est un nom qui donne de l’honneur à celui qui le porte.

"Ma profession consiste à regarder les gens se surprendre eux-mêmes"

Amos Oz a été étonné de l'évolution des positions des grands dirigeants mondiaux, d'un De Gaulle ou d'un Churchill, sans parler de Begin ou même de Sharon...

Toujours l'espoir d'une solution à deux États

Celui qui a été l’un des fondateurs, en 1978, du mouvement israélien "La Paix maintenant" explique : "Je vois de plus en plus de fatigue chez les Israéliens et les Palestiniens, la majorité, car les fanatiques, eux, ne sont jamais fatigués." Son grand espoir est que cette fatigue et la possibilité des gens à changer produisent des résultats. "Si le Hamas est prêt à discuter avec Israël d’une solution à deux États, il faut immédiatement discuter avec eux", dit-il.

Une nouvelle perspective sur l'antisémitisme

La Bible et l'histoire de Judas et des 30 deniers, et le baiser du traître fascinent et énervent Amos Oz depuis ses 16 ans. C’est  "le Tchernobyl de l’antisémitisme européen, explique Amos Oz. Des millions de juifs sont morts à cause de cette histoire, car nous sommes sont ceux qui ont tué Dieu et qui vendent n’importe quoi pour de l’argent." Ce livre Judas, l'un de ses buts c'était de neutraliser ce Tchernobyl, explique l'écrivain.

ÉCOUTER  Interactiv'

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.