Le député-maire LR de Chantilly (Oise) et chargé du projet présidentiel de François Fillon est l'invité de Marc Fauvelle.

Eric Woerth à l'Assemblée nationale en novembre 2016
Eric Woerth à l'Assemblée nationale en novembre 2016 © Maxppp / Leon Tanguy

Eric Woerth a pris ce matin la défense de François Fillon au micro de Marc Fauvelle. Le député-maire LR de l'Oise, chargé du projet présidentiel du candidat issu de la primaire de la droite et du centre, a rappelé que l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy reste "le meilleur candidat de la droite", malgré la polémique autour de l'emploi fictif présumé de sa femme, Penelope Fillon, et des montants touchés par cette dernière.

Eric Woerth a d'ailleurs réclamé à la justice de prendre en compte le temps de la campagne présidentielle, qui accélère considérablement le rythme des révélations dans la presse.

Et quitte à exiger de la "transparence", autant que tous les candidats traités "à parts égales" :

"Le président de la République a bien fait" d'aller au chevet de Théo

Interrogé avant cela sur les nuits de violence à Aulnay-sous-Bois après le viol présumé d'un jeune homme de 22 ans par un policier lors d'une intervention musclée, Eric Woerth a salué le geste de François Hollande, au chevet de Théo mardi. L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy a également déploré un geste qui "entache" le travail des policiers.

Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy a "déjà été jugé"

Sur le renvoi en correctionnel de Nicolas Sarkozy pour l'affaire Bygmalion, Eric Woerth a mis en avant à la fois la divergence de décision entre les deux juges, mais aussi le fait que Nicolas Sarkozy a "déjà été jugé" et qu'il ne devrait pas l'être de nouveau pour la même chose.

► ALLER PLUS LOIN | [Pourquoi Nicolas Sarkozy est renvoyé en correctionnelle](http://Pourquoi Nicolas Sarkozy est renvoyé en correctionnelle)

► REVOIR | L'interview d'Eric Woerth au micro de Marc Fauvelle en intégralité

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.