Daniel Cohn-Bendit, ancien député européen, ex-président des Verts au Parlement européen et aujourd'hui soutien d'Emmanuel Macron est l'invité de Patrick Cohen.

Daniel Cohn-Bendit soutien d'Emmanuel Macron
Daniel Cohn-Bendit soutien d'Emmanuel Macron © AFP / BERTRAND GUAY

Pour Daniel Cohn-Bendit, en fin de compte "les gens ont bien voté, même si on peut se poser la question sur les 11 millions qui ont déposé leurs bulletins pour Marine Le Pen".

Et quel pronostic pour la composition du nouveau gouvernement, et pour le nouveau premier ministre en particulier? L' ancien député européen, ex-président des Verts au Parlement européen et aujourd'hui soutien d'Emmanuel Macron estime qu'il devra être représentatif du courant du nouveau président :

La réflexion doit être sur le fonctionnement de la démocratie

Première des urgences, selon lui : "Emmanuel Macron doit trouver une forme de dialogue avec le pays pour expliquer sa méthode". Quand à l'utilisation d'une législation par ordonnances, pour l'ex-député européen, elle n'est peut-être pas la plus indiquée :

Sur la réforme du travail

Sur l'adhésion surprise de Manuel Valls au mouvement En Marche

Alors que l'ex-Premier ministre vient d'annoncer qu'il ralliait le mouvement d'Emmanuel Macron, afin de pouvoir se lancer dans la bataille des législatives, Daniel Cohn-Bendit déplore les annonces par voies de médias interposés : "Allez, les deux jeunes, téléphonez-vous, quoi!".

Pour autant, Cohn-Bendit, soutien d'Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, assure qu'il ne sera pas ministre, ni "conseiller du roi" :

Adapter le temps de travail à l'âge du salarié

Un extrait de documentaire montrant Daniel Cohn-Bendit évoquer l'adaptation du temps de travail en fonction de l'âge des salariés ( plus élevé pour les plus jeunes, moins élevés à partir d'un certain âge) fait réagir les auditeurs.

Ce à quoi l'ex-député européen répond :

Il est évident qu'à partir d'un certain âge, le poids de l'âge pèse: donc, pourquoi ne pas penser une dégressivité du temps de travail?

"Aujourd'hui il faut mettre le paquet sur la réduction du temps de travail à partir d'un certain âge", poursuit-il.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.