Quelle sera la position de la France après les frappes américaines en Syrie ? Le ministre des Affaires étrangères est l'invité de Patrick Cohen

Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères
Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères © AFP / Christophe Ena / POOL

Jean-Marc Ayrault a réagi ce lundi aux frappes américaines initiées en représailles à l'attaque à l'arme chimique qui a fait au moins 87 morts en Syrie la semaine passée.

► LIRE AUSSI | Syrie : une nouvelle attaque chimique contre des civils

Le ministre des Affaires étrangères a ainsi affirmé n'avoir aucun doute sur la responsabilité du régime syrien de Bachar el-Assad dans l'utilisation d'armes chimiques contre des civils. Même si, après le précédent de 2013, la Syrie a adhéré au traité interdisant ces pratiques, Jean-Marc Ayrault affirme que le régime ne le "respecte pas".

► LIRE AUSSI | Moscou dénonce une "agression sur un prétexte fallacieux" mais laisse passer les Tomahawk

Pour contrer une "escalade militaire", le chef de la diplomatie a affirmé s'être entretenu avec son homologue américain cette nuit, avant une réunion du G7 en Toscane ce jour, pour rappeler l'importance des négociations, en parallèle des opérations armées sur le territoire syrien. Jean-Marc Ayrault veut notamment, avec le concours de la Russie, trouver une alternative au régime de Bachar el-Assad.

Jean-Marc Ayrault tape sur les candidats pro-russes

Qualifiant le régime syrien en place de "régime abject", le socialiste a d'ailleurs critiqué les candidats français à l'élection présidentielle qui jugent qu'il est possible de "discuter" avec Bachar el-Assad, François Fillon en tête, affirmant que "ceux qui pensent que l'on pouvait s'arranger avec Bachar el-Assad en sont pour leurs frais".

► REVOIR | Jean-Marc Ayrault au micro de Patrick Cohen

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.