L'ancien chef de la diplomatie française désormais président du Conseil constitutionnel réagit à l'élection de Donald Trump au micro de Marc Fauvelle.

Invité ce matin de Marc Fauvelle, Laurent Fabius a longuement décrypté la position possible des États-Unis sur le climat.

►►► REVOIR | Laurent Fabius réagit à l'élection de Donald Trump

Celui qui a longuement œuvré pour la signature des accords de Paris, main dans la main avec la Chine et les États-Unis, a expliqué que la position climato-sceptique de Donald Trump pouvait avoir des répercussions cruciales sur la résorption du dérèglement climatique.

Même si les États-Unis ont signé les accords, ils ont la possibilité légale de dénoncer ces accords, trois ans après la signature, et s'en détourner l'année suivante. Soit en 2020. Mais pour Laurent Fabius, cette hypothèse peut ne pas passer, le peuple américain étant majoritairement favorable à une transition énergétique.

Cependant, le président Trump peut aussi décider de ne pas appliquer les accords, en autorisant, par exemple, un projet d'oléoduc entre le Canada et les USA, ou en coupant les fonds alloués à la lutte contre le dérèglement climatique.

Dans le livre qu'il a écrit, Laurent Fabius a beaucoup parlé de la Syrie et de la stratégie diplomatique de Barack Obama. A l'époque, Laurent Fabius a travaillé avec Hillary Clinton, une femme qu'il a jugée "très professionnelle, très compétente". Mais pour l'ancien chef de la diplomatie française, le responsable du renversement des forces en faveur de la Russie, c'est Barack Obama :

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.