L'ancien Premier ministre LR Jean-Pierre Raffarin est l'invité de Nicolas Demorand.

Jean-Pierre Raffarin
Jean-Pierre Raffarin © AFP / Vladimir Fedorenko / Sputnik

La droite a trois adresses

Jean-Pierre Raffarin insiste sur la nécessité de réunir la droite qu'il appelle d'ouverture. 

Jean-Pierre Raffarin : "Aujourd’hui la droite et le centre doivent rester la vraie ambition politique. La droite a 3 adreses, chez macron, au centre, et chez les républicains. On est explosé, divisé. Je souhaite habité dans une maison commune. Nous devons travailler à leur rassemblement. Il faut retravailler à cette organisation. On va voir ce que fera Laurent Wauquiez. Nous observons avec Alain Juppé une observation vigilante."

Ce qui est important c’est la réunification de la droite ouverte. A l’intérieur ou à l’extérieur des républicains. Si Wauquiez s’ouvre alors le scénario peut-être possible. 

Cette droite ouverte n’irait elle pas naturellement vers LREM ? "On n’est pas en accord sur tout. Macron prend des orientations qui nous conviennent sur des points essentiels. Mais nous avons aussi des divisions,  sur la csg, sur d’autres débats."

Laurent Wauquiez, un homme intelligent

Pour Jean-Pierre Raffarin, il ne faut pas sous estimer Laurent Wauquiez. C’est un organisateur, il est intelligent. Il faut toujours parier sur l’intelligence des autres. 

Il n’a pas voulu faire le choix de Macron contre Le Pen. Le choix Macron était évident. Il y a eu ambiguïté.

Les Républicains, Macron et l'Europe

Dans moins d'un an, auront lieu les élections européennes. Dans quel camp se trouvera Jean-Pierre Raffarin. Du côté de Macron ou de Wauquiez ? 

La Corse : oui à plus d'autonomie, non à l'indépendance

Jean-Pierre Raffarin : Après le brexit, la Catalogne et Barcelone, on donne le sentiment que l’on veut déconstruire. Or le projet européen a une force de cohésion. Il ne faut pas verser là-dedans. Oui à plus d’autonomie, non à l’indépendance. Sur la langue il doit y avoir des négociations possibles sans qu’il y ait compétition avec le Français. 

Leader pour la paix

Jean-Pierre Raffarin avait annoncé la création d'une ONG Leader pour la Paix. 

Jean-Pierre Raffarin : Son premier rapport sera publié à la mi mai. Il s'agit de rassembler des personnalités avec de l’expérience dans le domaine international pour travailler sur des crises graves. Ex : frontière Tunisie Lybie ou bien le mur entre Mexique et Etats-Unis. 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.