Virginie Calmels, première adjointe au maire de Bordeaux, est l'invitée de Nicolas Demorand à 8h20. Elle répond aux questions des auditeurs à partir de 8h40.

La date limite du dépôt des parrainage pour la présidence des LR est prévue ce mercredi. Virginie Calmels, soutien de Laurent Wauquiez, a expliqué au micro de Nicolas Demorand pourquoi, alors que sa sensibilité est plus proche de celle d'Alain Juppé, l'élue se range derrière le candidat déjà vu comme vainqueur alors même que la totalité de ses adversaires ne sont pas encore officiellement connus.

Car pour porter la parole de Les Républicains après la débâcle électorale du printemps dernier, la droite a besoin d'un président qui officie "en première division". C'est le cas de Laurent Wauquiez, comme ça aurait pu être le cas "d'autres présidents de région" - notamment Xavier Bertrand et Valérie Pécresse, cite notre invitée qui regarde vers l'avenir. Dans le cas d'un échec d'Emmanuel Macron, Virginie Calmels souhaite que la droite existe pour contrecarrer la montée des extrêmes, à gauche comme à droite.

Appelée ensuite à réagir sur l'exclusion des ministres LR, la maire adjointe de Bordeaux a souligné la cohérence de Bruno Le Maire, qui a choisi de lui-même de quitter le parti et estime que les autres LR qui travaillent avec Emmanuel Macron ont déjà fait leur choix.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.