Le porte-parole du gouvernement est l'invité de Patrick Cohen. Il réagit à la vague La République en marche au lendemain du premier tour des législatives.

Avec plus d'un Français sur deux qui ne s'est pas déplacé aux urnes lors du premier tour des législatives 2017, Christophe Castaner estime que "l’abstention est un vrai sujet". "Elle montre une anomalie, une perte de confiance de la politique en général. Ca doit être notre principal chemin de travail pour les semaines qui viennent", précise le porte-parole du gouvernement.

Dose de proportionnelle et réduction du nombre de parlementaires seront au calendrier pour les mois qui viennent.

Quand au poids de l'opposition dans une chambre potentiellement dominée par La République en marche, Christophe Castaner rassure : "D’abord il y a deux chambres, et le sénat n’est pas de la même couleur politique que l’Assemblée." Et puis "il y aura de grandes voix d’opposition à l’Assemblée."

Leçon d'humilité

Mais La République en marche, c'est un "groupe majoritaire des femmes et des hommes qui ne viennent pas de la politique, qui viennent de la société civile". "Le Président de la République a dit “Je ne veux pas l’uniformité, soyez vous-mêmes”, signale le porte-parole du gouvernement. Mais il précise : "Quand une décision collective est prise – elle le sera au niveau du groupe à l’Assemblée –, elle doit être la règle pour tous dans la majorité."

Alors, pas de frondeurs dans la nouvelle majorité parlementaire ? "En 2012, parmi ceux qui ont été élus avec François Hollande, certains l’ont parfois oublié très vite", ironise Christophe Castaner. "Il a une vraie leçon d’humilité pour les politiques. Certains, qui ont fait un travail formidable à l’Assemblée, ont été battus. Alors je le dis aussi aux entrants :

C’est le mouvement politique porté par Emmanuel Macron qui fait qu’ils entrent à l’Assemblée. Ils devront le respect non pas à lui, mais à ses engagements.

► ALLER PLUS LOIN | Législatives 2017 : résultats, analyse, réactions... retrouvez notre dossier complet

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.